Satram: après douze mois sans salaires, les employés exigent la régularisation de leur situation

© D.R

Les employés de la Société d’acconage et de transport maritime (Satram), ont à l’occasion d’un point de presse qu’ils ont tenu à leur base sise au port d’Owendo, dénoncé la gestion calamiteuse dont fait l’objet leur entreprise, depuis le décès en 2015 de son fondateur. Mais aussi et surtout, pour réclamer le paiement de près de 12 mois d’arriérés de salaire et de meilleures conditions de travail.

Après près de 12 mois sans salaires, les employés de Satram n’en peuvent plus de continuer à évoluer dans ces conditions. Ces derniers réclament sans délai le paiement intégral de leur dû, qui s’élève aujourd’hui à près de 11 milliards de Fcfa. Mais aussi de meilleures conditions de travail et la régularisation de la situation de certains travailleurs.

Landry Nkoghe Eyene, le représentant du personnel des agents de la Satram, a indiqué que pendant que les employés de cette entreprise risquent chaque jour de se faire jeter de leurs maisons par les bailleurs faute d’argent, le Dr Azziz procédait à des détournements de fonds. «Environ 17 milliards émanant pour l’essentiel du contentieux Addax, ont été détournés par ce docteur via l’utilisation d’avocat et d’huissier» a-t-il expliqué à nos confrères du quotidien L’Union.

Un autre employé interrogé également par nos confrères, n’a pas manqué de dénoncer le versement «d’une somme de 60 millions de francs CFA, à une association d’enfants malades en France, pendant que des salariés de la Satram au Gabon, accusent un retard d’impayé de salaire de 12 mois, avec tout ce que cela implique pour leurs familles, et plus encore pour ceux qui ont des enfants».

Une gestion jugé calamiteuse par ces derniers, mais qui malgré tout cela, demandent à leurs dirigeants, de tout faire, pour qu’ils puissent rentrer en possession de leurs salaires dans les plus brefs délais.  

Laissez votre commentaire