Santé et affaires sociales : le calvaire de la distribution des bons de caisse subi par les agents

Les agents de la Santé et des Affaires sociales dans la fil d'attente avant le retrait de leurs bons de caisse

Ce mercredi 26 juillet 2017, a démarré au ministère des de la Fonction publique, la distribution des bons de caisse pour les agents du ministère de la santé et des affaires sociales. Une opération qui a débuté dans la matinée et qui pourrait se poursuivre jusqu’à vendredi prochain.

Ils étaient des centaines dans le hall des locaux abritant les services du ministère de la Fonction publique, essentiellement des médecins, infirmiers et autres agents venus retirer leurs titre de paiement du trésor (bon de caisse), pour toucher leurs salaires qui ne sera pas, comme le mois dernier viré sur leurs comptes bancaires.

Le retrait de ce précieux sésam qui est conditionné par la présentation de l’attestation de présence au poste, délivrée par leur hiérarchie, ne constitue pas la garantie d’avoir son dû.  Il faut,  se taper de longues heures et files d’attentes au du trésor.

Pendant ce temps, les hôpitaux et dispensaires de Libreville sont dépossédés de leurs personnels. Un agent de la fonction publique assigné à la distribution des bons de caisse nous confie : «Sachez que les infirmiers et médecins sont pour la plupart ici. Cela veut dire que les malades sont abandonnés à eux même.»

Combien de temps va durer ce calvaire que vivent les agents publics tout en ayant  un impacte considérable sur le fonctionnement et les usagers des administrations ciblés par cette mesure? L’on constate pour le déplorer que la pratique se généralise et certaines personnes avisées évoquent le manque de liquidité pour justifier la systématisation de la mise sous bons de caisse. Pour ce mois de juillet 2017, en plus des agents de la santé, d’autres fonctionnaires en l’occurrence, ceux en poste au ministère de l’Economie numérique y sont contraints. 

Laissez votre avis