S’achemine t-on vers un plan d’austérité au Gabon ?

© Jeune Afrique

C’est la question que l’on pourrait se poser au vu de la multitude de missions  des institutions financières observée depuis plusieurs semaines. Le Fond monétaire internationale (FMI) devrait séjourner dans les tous prochains jours pour « examiner la structure de la dépense nationale. Notamment la masse salariale qui ne cesse de croître ». Depuis la semaine dernière, des experts de la Banque mondiale sont au Gabon pour examiner la situation des dépenses publiques ainsi que le niveau d’avancement de l’appui budgétaire attendu par cette institution de la part des autorités, nous rapporte le Nouveau Gabon.

La mission de la Banque mondiale consiste à voir clair sur l’étreinte financier qu’encourt le pays du fait de l’explosion de sa masse salariale en hausse de plus de 20% au troisième trimestre 2016.

Les discussions entamées entre l’institution financière et le gouvernement gabonais devraient dès lors aboutir à des mécanismes pour faire face à la conjoncture économique que traverse l’économie, même si le gouvernement peine à avouer que la situation est alarmante estimant que le seuil de la crise est soutenable. Selon le ministre de la Fonction publique, Jean-Marie Ogandaga, les problèmes rencontrés par le pays en ce moment, en ce qui concerne l’état de ses dépenses, sont davantage structurels et ne relèvent nullement de la conjoncture qui reste sous contrôle.

Il explique, par ailleurs que « nous sommes face à un problème de la structure de la dépense publique, le gouvernement entend regarder avec la Banque mondiale comment elle peut l’appuyer sur cette question».

Toutefois, ces affirmations du gouvernement ne convainquent pas l’opinion qui s’attend à la mise en place d’un plan drastique pour relancer efficacement l’économie. D’ailleurs la prise de certaines mesures, notamment la création de nouvelles contributions fiscales, le réaménagement de l’assiette fiscale, la suppression des exonérations fiscales octroyées aux entreprises, sont autant de signes qui laissent penser que l’on s’acheminent clairement vers un plan d’austérité qui ne dit pas son nom.

Laissez votre avis