samedi,6 août 2022
AccueilDerniers articlesRussie-Afrique: les «Défis mondiaux de la sécurité alimentaire» au coeur d’une table...

Russie-Afrique: les «Défis mondiaux de la sécurité alimentaire» au coeur d’une table ronde

Ecouter cet article

Le groupe médiatique Rossiya Segodnya a organisé une table ronde Russie-Afrique en visioconférence sur le thème «Défis mondiaux de la sécurité alimentaire» avec des experts en la matière de Russie, d’Angola, du Nigeria et du Cameroun.

En effet, cette rencontre a vu la participation comme panélistes l’ambassadeur itinérant du ministère des Affaires étrangères de la Russie et chef du secrétariat du Forum de partenariat Russie-Afrique Oleg Ozerov, l’ambassadeur et directeur de la coopération internationale du ministère des Affaires étrangères de l’Angola Carlos Sardinha, le directeur de l’agence de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Moscou Oleg Kobiakov, le président de la diaspora camerounaise en Russie Louis Gowand, par ailleurs représentant du Conseil des communautés africaines en Russie, et le responsable de la recherche du groupe de réflexion SBM Intelligence du Nigeria Cheta Nwanze. 

L’événement était modéré par Anastasia Aliamovskaïa, spécialiste en chef de la direction de la coopération internationale du groupe médiatique Rossiya Segodnya. Ainsi, lors de la table ronde, les experts ont discuté des conditions préalables des menaces qui existent pour la sécurité alimentaire dans le monde et en Afrique, ont analysé le rôle des sanctions occidentales contre la Russie dans le contexte de l’aggravation de la crise et ont évoqué les moyens possibles pour surmonter la situation actuelle.

Lors de son intervention Oleg Ozerov, ambassadeur itinérant du ministère des Affaires étrangères de la Russie et chef du secrétariat du Forum de partenariat Russie-Afrique, évaluant les tendances qui ont modelé la situation actuelle difficile en matière de sécurité alimentaire, a noté que ce problème était apparu bien avant 2022. « Il existe une opinion au sein de la communauté des experts selon laquelle la hausse des prix des denrées n’est pas involontaire mais vise à créer un déséquilibre alimentaire dans la division internationale du marché de travail et le passage à une autre phase de la politique néocoloniale à l’égard des pays en développement », a-t-il indiqué.  L’expert a souligné que le problème de la sécurité alimentaire constituerait une priorité de l’ordre du jour du deuxième sommet Russie-Afrique, dont la date et le lieu seront annoncés ultérieurement. 

Carlos Sardinha, ambassadeur et directeur de la coopération internationale du ministère des Affaires étrangères de l’Angola, a évoqué le rôle déterminant de la Russie dans les exportations de denrées alimentaires et a exprimé la volonté du gouvernement angolais de coopérer avec les entrepreneurs russes par le biais d’investissements ainsi que de partenariats privés et publics. 

Oleg Kobiakov, directeur de l’agence de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Moscou, a constaté que l’humanité s’éloignait désormais de plus en plus de l’objectif de développement durable visant à éradiquer la faim. Dans son discours il a cité des chiffres pertinents de l’ONU. Il a révélé que « Le nombre de personnes souffrant de la faim dans le monde, selon les statistiques de 2021, a atteint 828 millions, soit environ 150 millions de plus qu’en 2019, avant la pandémie ». « Des progrès sont possibles ici et nécessitent une action coordonnée de tous les États membres de l’ONU. La FAO a notamment proposé de créer un fonds international pour financer l’exportation de denrées alimentaires, d’engrais et de sources d’énergie, principalement au profit des pays d’Afrique en développement », a précisé l’expert.

Louis Gowend, chef du service d’information du Conseil de la Communauté africaine en Russie, analysant les problèmes d’importation et d’exportation de produits alimentaires depuis l’Afrique vers la Russie, a appelé à prêter attention aux problèmes de logistique, au développement de systèmes de paiement financier, ainsi qu’à l’attraction d’investissements pour mettre en œuvre des infrastructures commerciales dans les pays africains.

Cheta Nwanze, responsable de la recherche du groupe de réflexion SBM Intelligence, a parlé de l’importance de l’approvisionnement en céréales et en engrais depuis la Russie en Afrique. « Le blé pousse très mal ou ne pousse pas du tout dans le climat tropical. Malheureusement, de nombreuses compagnies de transport africaines cherchent à éviter de transporter des céréales et des engrais en provenance de Russie par crainte des sanctions occidentales. Nous avons besoin de couloirs d’approvisionnement alternatifs, par exemple en passant par l’Iran ». « Il a noté que « le monde avait besoin d’un système économique plus équitable, qui ne soit pas imposé par un seul groupe de pays ou de personnes » a souligné Cheta Nwanze.

Gabon Media Time
Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x