Rupture de la Nationale 1: Christian Magnagna rassure les populations

Le ministre des Infrastructures, Christian Magnagna accompagné de son secretaire général, Yolande Nyonda © GMT

Suite à la pluie diluvienne qui s’est abattue  dans la nuit du samedi 12 au dimanche 13 mai 2018, qui a eu pour conséquence la rupture de la Nationale 1, à la frontière des provinces de l’Estuaire et du Moyen-Ogooué, le ministre des Infrastructures, Christian Magnagna s’est rendu tôt ce matin, sur le lieu de la catastrophe. L’objectif de cette descente urgente était de faire le point de la situation sur place, mais aussi de rassurer la population sur la poursuite du trafic routier sur cette voie très fréquentée.

C’est sur instruction du Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet que le membre du gouvernement, accompagné du secrétaire général du ministère des Infrastructures, Yolande Nyonda et des techniciens de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), se sont rendus sur la Nationale 1 où très tôt, ce matin un effondrement s’est produit à la frontière des provinces de l’Estuaire et du Moyen-Ogooué, coupant ainsi la capitale Libreville du reste du pays.

Il était question lors de ce déplacement de non seulement faire le point sur l’ampleur des dégâts, mais aussi prendre toutes les dispositions nécessaires pour le rétablissement de la circulation sur la seule voie de sortie et d’entrée de la capitale. «Grâce à la diligence du ministre de la défense qui a dépêché un hélicoptère, il nous a permis de nous rendre sur place pour constater de la situation. Nous avons ainsi constaté une rupture de la nationale mais également une gêne des usagers de la route», a-t-il indiqué.

Il faut noter qu’au delà de cette prompte visite, une opération menée par des équipes de l’ANGTI et des Travaux publics a été dépêchée sur les lieux avec des engins afin de permettre le passage des véhicules qui empruntent cette voie chaque jour.

Christian Magnagna a expliqué que tout était mis en oeuvre pour que cet incident n’ait pas trop de conséquences sur la circulation des biens et des personnes. «Les coupures de route sont des incidents qui arrivent généralement à cause de la forte pluviométrie que connaît notre pays. Ce qui est prévu c’est de réaliser des routes sécurisées, plus larges pour permettre d’absorber le trafic. En attendant, le gouvernement a pris toutes les dispositions pour la réparation de cette route», a-t-il relevé.

Laissez votre commentaire