mercredi,29 juin 2022
AccueilActualitésSociétéRupture de contrat entre l’État et les écoles supérieures privées

Rupture de contrat entre l’État et les écoles supérieures privées

Ecouter cet article

Le 300ème numéro de l’hebdomadaire La Loupe, paru ce mardi 25 octobre 2016 évoque la question  des «  contrats de partenariats avec les écoles privées » avant d’affirmer qu’ils sont « rompus» et de se demander «  comment l’ANBG compte-elle procéder avec l’orientation des futurs étudiants ? ».

Question totalement légitime, car en 2012 face aux difficultés liées à l’octroi des bourses aux étudiants désireux de poursuivre leurs cursus universitaire à l’étranger, le sureffectif dans les universités et écoles supérieures publiques,  le gouvernement de l’époque avait signé un partenariat avec des écoles supérieurs privés. Ce dernier  offrait la possibilité à l’Agence nationale des bourses et stages du Gabon (ANBG) d’y orienter les nouveaux bacheliers.

Pour cette rentrée académique 2016-2o17, nous apprend l’hebdomadaire, le contrat ne sera pas reconduit. Ce qui laisse penser que seules les universités et écoles publiques seront habilitées à recevoir les nouveaux bacheliers, alors qu’elles sont vétustes et refoulent du monde avec des effectifs pléthoriques où en première année de droit par exemple il y a près 2 000 dans un amphi  de 1000 places. À l’USTM où le spectre d’une année blanche se confirme avec 7 mois sans cours, la rentrée universitaire 2016-2017 avec des nouveaux arrivants est utopique.

La problématique de la construction de nouvelles infrastructures universitaires refait surface. Si les universités de Mouila, Oyem et Port-Gentil avaient été construites ou encore l’effectivité du transfert de l’UOB vers la localité de Booué, l’ANBG ne serait pas dans une telle impasse qui participera à perturber le bon déroulement de l’année académique au supérieur.

Alors, ça vous a plu ? 👍🏾
Pour recevoir les dernières actualités de notre média, inscrivez-vous à notre newsletter Whatsapp.

OUI bien sûr je m'incris

Laisser un commentaire

1 Laisser un commentaire
Le plus ancien
Le plus récent Le plus populaire
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
M.MBA
M.MBA
5 années il y a

Notre pays va mal il est urgent de repenser les priorités et de faire preuve de responsabilités il en va de l’avenir du GABON…

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Pub_Airtel - MEGA PROMO
Pub - Batidays- BATIPLUS
Nouvel Album de l'artiste RODZENG
Enami Shop
1
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x