dimanche,20 septembre 2020
Accueil A La Une Rumeurs d'enlèvements d’enfants : le SENA lance une opération «Classes vides» ce...

Rumeurs d’enlèvements d’enfants : le SENA lance une opération «Classes vides» ce lundi 27 janvier

Alors qu’à l’issue de son conseil interministériel spécial le vendredi 24 janvier dernier, le gouvernement par la voix du ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha avait décidé de la reprise des cours ce lundi 27 janvier 2020, le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) vient à travers un point de presse, appeler à une journée  de mobilisation. Dénommée « Classes Vides », cette manifestation se tiendra « aux fins de protester contre  toutes ces pratiques d’un autre âge qui rendent encore  plus difficile l’action des enseignants ».

Face aux violences qui ont ébranlé tout le pays ce vendredi 24 janvier 2020 marqué par de nombreuses manifestations à Libreville et ses environs, de nombreuses associations, partis politiques et même l’assemblée nationale, ont invité le gouvernement à prendre des mesures fortes pour assurer la « sécurité des personnes et des biens ». Ainsi, dans le même ordre d’idées, le Syndicat de l’éducation nationale (SENA) dirigé par Fridolin Mve Messa, vient à son tour de réagir à travers un point de presse. 

Loin de défier le gouvernement qui avait décidé ce vendredi à l’issue de son conseil interministériel de la reprise des cours ce lundi 27 janvier 2020, le SENA qui a tenu à rappeler que « la mission de l’école est non seulement d’instruire mais aussi de veiller, de protéger et d’accompagner tout apprenant », a décidé de réagir et de dénoncer « cette vague de violences observée et vécue dans les établissements scolaires ».

Pour ce faire, SENA est « inquiété par de nombreux cas d’alertes en milieu scolaire (…) qui aujourd’hui prennent d’autres tournures et d’autres proportions avec  le phénomène observé d’enlèvements d’enfants qui crée la psychose », a décidé de lancer  une opération « Classes vides » ce lundi 27 janvier 2020. 

Rappelant à toutes fins utiles, que « l’école est un lieu de rencontres, d’apprentissage et d’épanouissement », le Syndicat appelle donc à une journée  de mobilisation « aux fins de protester contre toutes ces pratiques d’un autre âge qui rendent encore  plus difficile l’action de l’enseignant ». Par ailleurs, le SENA demande aux enseignants de ne pratiquer aucune activité pédagogique durant cette journée? et  aux parents de garder leurs enfants à la maison.

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt