Rumeur sur le riz en plastique provenant d’Asie : l’AGASA rassure les consommateurs

Faisant suite à la rumeur qui se propage comme une traînée de poudre sur les réseaux sociaux, mettant en évidence une supposée mauvaise qualité du riz parfumé au jasmin, l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire (AGASA), par le truchement d’un communiqué a tenu à rassurer les consommateurs concernant ce sujet.

GABON LIBREVILLE

En effet, c’est par le biais du communiqué numéro 000441/MAEPG/SG/DG-AGASA signé de son directeur général, le docteur Sylvain Patrick Enkoro, que l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire est revenue sur la rumeur faisant état de «la distribution du riz parfumé au jasmin qui serait de mauvaise qualité sanitaire». C’est donc pour voir clair dans cette affaire qui crée la psychose au sein des consommateurs qu’elle s’est «autosaisie à l’effet d’engager des investigations nécessaires à l’évaluation des risques sanitaires y relatifs».

Ainsi, dans le cadre de ces investigations, elle souligne que «les enquêteurs de l’AGASA ont procédé au prélèvement de 41 sacs de riz de différentes marques dont 32 sacs sont parfumés au jasmin». Précisant par la suite que «les analyses sensorielles réalisées sur 41 échantillons de riz par 10 panélistes ont relevé à ce stade, l’absence de non-conformité portant sur la qualité et la sécurité sanitaire des produits».

Par ailleurs, l’agence indique toutefois que sur l’ensemble des produits testé seul le «riz de marque KT-Rice en provenance du vietnam» connaît une «dépréciation qualitative marginale».

C’est donc fort de ces résultats que l’Agence gabonaise de sécurité alimentaire a tenu à rassurer «les consommateurs gabonais à poursuivre la consommation du riz”, avant d’indiquer que “les enquêtes sanitaires se poursuivent sur l’ensemble du territoire national et prévoient des analyses physico-chimiques approfondies dans les laboratoires accrédités 17 025».

Laissez votre commentaire