jeudi,26 novembre 2020
Accueil A La Une Robert Whitehead : « Ensemble, nous sortirons plus forts : Le Gabon...

Robert Whitehead : « Ensemble, nous sortirons plus forts : Le Gabon et les États-Unis affirment leur solidarité dans la lutte mondiale contre la pandémie de Covid-19 »

Les Etats-Unis sont inscrits dans la lutte contre le Covid-19 depuis le début de la propagation de cette épidémie en Chine devenue pandémie aujourd’hui. Dans une tribune libre, Robert Whitehead, Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Gabon, rappelle la volonté de son pays à œuvrer contre la propagation de cette maladie dans le monde et le soutien multiforme que le gouvernement américain  a mis en place vers tous les pays qui en ont besoin. A ce jour, le pays de Donald Trump a déjà investi plus de 500 millions de dollars d’aide dans 60 pays. Au niveau local, le partenariat sanitaire entre les États-Unis et le Gabon va au-delà du COVID-19 et témoigne d’un engagement commun à long terme en faveur de la santé publique.  

« L’histoire du leadership américain dans la lutte mondiale contre le Covid-19 est une histoire étalée sur des jours, des mois et des décennies. Chaque jour, de nouvelles aides techniques et matérielles en provenance des Etats-Unis arrivent dans les hôpitaux et les laboratoires du monde entier. Ces efforts, à leur tour, s’appuient sur des décennies d’expertise, de générosité et de planification.

L’aide des États-Unis est fondée sur des motivations altruistes, car nous pensons que c’est ce qu’il y a lieu de faire. Nous le faisons aussi parce que les pandémies ne respectent pas les frontières nationales. Si nous pouvons aider les pays à contenir les épidémies, nous sauverons des vies à l’étranger et aux États-Unis.

Cette générosité et ce pragmatisme expliquent pourquoi les États-Unis ont été l’un des premiers pays à venir en aide au peuple chinois dès qu’il y a eu des informations sur l’apparition d’une nouvelle épidémie à Wuhan. En effet, début janvier, le gouvernement américain offrait une assistance technique immédiate aux centres chinois de contrôle des maladies. 

Durant la première semaine de février, les États-Unis ont acheminé vers Wuhan près de 18 tonnes de médicaments fournis par Samaritan’s Purse, The Church of Jesus Christ of Latter Day Saints, et d’autres. Nous avons également promis 100 millions de dollars d’aide aux autres pays pour lutter contre ce qui allait devenir une pandémie. 

Notre réponse dépasse désormais de loin cette promesse initiale. Depuis l’apparition du COVID-19, le gouvernement américain a engagé près de 500 millions de dollars d’aide à ce jour. Ce financement permettra d’améliorer l’éducation en matière de santé publique, de protéger les établissements de santé et de renforcer les capacités de laboratoire, de surveillance des maladies et d’intervention rapide dans plus de 60 des pays les plus exposés au monde, le tout dans le but de contribuer à contenir les épidémies. 

Les États-Unis restent le plus grand donateur dans le domaine de la santé et de l’aide humanitaire, tant pour les efforts de développement à long terme et de renforcement des capacités avec leurs partenaires que pour les efforts de réponse d’urgence face à des crises récurrentes. Cet argent a permis de sauver des vies, de protéger les personnes les plus vulnérables aux maladies, de construire des établissements de soins de santé et de promouvoir la stabilité des communautés et des nations.

L’Amérique finance près de quarante pour cent des programmes mondiaux d’aide à la santé, soit 140 milliards de dollars d’investissements au cours des vingt dernières années, ce qui est cinq fois plus que le deuxième plus grand donateur. Depuis 2009, les contribuables américains ont généreusement financé plus de 100 milliards de dollars d’aide à la santé et près de 70 milliards de dollars d’aide humanitaire dans le monde.

L’assistance et le partage d’expertise sont évidents au Gabon. Deux employés du Centre américain de contrôle des maladies, basés à Libreville, ont renforcé les capacités de réponse aux maladies infectieuses dans toute la région, y compris au Gabon, pour aider à atténuer les effets de pandémies telles que le Covid-19. Le Gabon dispose des équipements uniques pour tester le virus, avec deux laboratoires de classe mondiale, le CERMEL à Lambaréné et le CIRMF à Franceville, tous deux ayant bénéficié par ailleurs de l’aide des États-Unis. 

Le partenariat sanitaire entre les États-Unis et le Gabon va au-delà du COVID-19 et témoigne d’un engagement commun à long terme en faveur de la santé publique. Par exemple, nous sommes actuellement en plein milieu d’un programme de 1,2 million de dollars, réparti sur quatre ans, en vue de soutenir les efforts du Gabon pour réduire le nombre de nouvelles contagions par le VIH et d’autres maladies infectieuses parmi les membres des forces de défense et de sécurité gabonaises et leurs familles, ainsi que les populations civiles.

Bien sûr, le gouvernement américain n’est pas le seul à venir en aide au monde. Les entreprises américaines, les ONG et les organisations religieuses ont donné au moins 1,5 milliard de dollars pour lutter contre la pandémie à l’étranger. Les entreprises américaines innovent dans le domaine des vaccins, des produits thérapeutiques, des diagnostics et des respirateurs artificiels.

Comme nous l’avons fait à maintes reprises, les États-Unis aideront d’autres pays au moment où ils en auront le plus besoin. La pandémie COVID-19 ne dérogera pas à la règle. Nous continuerons à aider les Etats à mettre en place des systèmes de soins de santé solides , capables de prévenir, détecter les maladies infectieuses émergentes et d’y répondre. Tout comme les États-Unis ont rendu le monde plus sain, plus pacifique et plus prospère depuis des générations, nous travaillerons avec le Gabon et d’autres pays pour vaincre notre ennemi commun, la pandémie Covid-19, et nous en sortirons plus forts. » 

Robert Whitehead,

Chargé d’affaires à l’Ambassade des Etats-Unis au Gabon

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Global Media Time Gif 2px
Bestheinfusion