Richard Moulomba: «Ali ne peut plus rester dans ses fonctions qui l’épuisent»

Richard Moulomba Mombo, président de l'ARENA © D.R

Le débat sur la capacité du chef de l’Etat Ali Bongo Ondimba à assumer sa charge continue d’être au centre des préoccupations des acteurs politiques et de la société civile. A la voix du collectif Appel à agir qui sollicite la tenue d’une expertise médicale indépendante sur le président, s’est ajoutée celle du président de l’Alliance pour la renaissance nationale (ARENA) Richard Moulomba qui a estimé au cours d’une déclaration  la nécessité pour le patron de l’exécutif de s’éloigner du pouvoir pour mieux se soigner. 

Pour soutenir sa position, ce transfuge de l’Union du peuple gabonais (UPG) a relevé que la preuve de l’incapacité d’Ali Bongo Ondimba à diriger le pays a été mise en exergue lors des festivités de l’indépendance d’août dernier. Il a martelé pour ce faire que c’est un homme considérablement « diminué et visiblement privé d’une grande partie de sa motricité » qui a été présenté lors de ces commémorations. 

« Le président Ali Bongo qu’on nous a présenté ne peut plus remplir pleinement et consciencieusement les devoirs de sa charge de président de la République », a-t-il martelé. Pour Richard Moulomba ces images présentées par les « scénaristes du pouvoir » faisaient « pitié » et étaient tristes et cyniques.  

Fort de ce constat très alarmant, qui met à mal le bon fonctionnement de la République, le leader de l’Arena a estimé qu’Ali Bongo ne peut plus « rester dans ses fonctions qui l’épuisent, il doit plutôt aller se reposer, pour mieux se soigner ». « Ali Bongo quoi que chef de l’Etat a droit à de meilleurs soins, loin des aléas du pouvoir, si vous ses compagnons et amis du pouvoir vous tenez réellement à sa santé, il vaut mieux l’emmener loin du pouvoir pour qu’il aille se soigner et se reposer dans la tranquillité », a-t-il déclaré

Laissez votre commentaire