jeudi,23 septembre 2021
AccueilA La UneRévolution des casseroles: la Police annonce l’ouverture d’une enquête sur les deux...

Révolution des casseroles: la Police annonce l’ouverture d’une enquête sur les deux décès

Ecouter cet article

C’est par le biais d’une déclaration rendue publique ce vendredi 19 février que le commandant en chef des Forces de police nationale (FPN) le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma a tenu à réagir aux altercations survenu dans la nuit du jeudi 18 février entre des éléments de ce corps et les populations et qui a entraîné le décès de deux compatriotes. Occasion pour le patron de la police d’annoncer l’ouverture d’une enquête pour élucider les circonstances de ce drame qui a endeuillé des familles gabonaises

En effet, cette sortie du commandant en chef de police nationale intervient près de 24 heures après les incidents ayant émaillé la soirée du jeudi 18 février consécutive au mouvement de contestation lancée sur les réseaux sociaux pour dire non aux mesures restrictives prises par le gouvernement dans le cadre de la lutte contre la Covid-19. Durant cette nuit de contestation qui se voulait pacifique, plusieurs citoyens sont sortis dans les rues de Libreville, Port-Gentil, Lambaréné, Franceville, Mouila et Oyem pour manifester leur ras-le-bol-face à ces mesures. 

Des agissements, qui selon le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma constituaient une violation flagrante du couvre-feu « mis en place pour protéger la population contre la pandémie de Covid-19 ». « Ces personnes qui s’étaient manifestement surexcitées ont dressé des barricades sur la voie publique se sont rendues coupables de trouble à l’ordre public », a indiqué le patron des FPN. 

Si selon ce dernier, les heurts les plus violents ont été enregistrés dans les PK et Nyali Beau-séjour, le Général de Brigade Serge Hervé Ngoma a affirmé que des guets-apens auraient été coordonnés contre les Forces de l’ordre entraînant des blessures chez plusieurs membres des équipes d’intervention. Dans le même élan, il a reconnu le décès de deux compatriotes qui ont été tués par balle. 

« Dans des circonstances non encore élucidées, deux personnes parmi les contrevenants ont subi des blessures par balle et ont succombé à ces dernières. Au nom des forces de sécurité et de défense, j’adresse mes plus sincères condoléances aux familles des deux défunts », a-t-il indiqué. Par ailleurs, le commandant en chef des Forces de police nationale a annoncé l’ouverture d’une enquête administrative, précisant au passage que « s’il s’avère que des fautes ont été commises, elles seront, suivant les lois et règlement, sanctionnées ». 

Laissez votre commentaire

Mondjo Mouegahttp://gabonmediatime.com
Titulaire d'une Licence en droit, l'écriture et la lecture sont une passion que je mets au quotidien au profit des rédactions de Gabon Media Time depuis son lencement le 4 juillet 2016 et de GMTme depuis septembre 2019. Directeur des Rédactions et Rédacteur en chef de GMTme
Enami Shop