Révision de liste électorale: des couacs dans le premier arrondissement de Libreville

© GMT

Lancée le 15 juin dernier, l’opération de révision de la liste électorale se poursuit à Libreville et sur toute l’étendue du territoire national. Dans le premier arrondissement de la commune de Libreville, plusieurs voix, dont celle de l’opposition s’élèvent déjà pour dénoncer la mauvaise organisation de cette opération qui s’étendra jusqu’au 29 juin prochain.

Dans un entretien accordé à Gabon Media Time, Wolfgang Ebanega Essono, conseiller municipal au 1er arrondissement de Libreville pour le compte de l’Union nationale (UN), a tenu à revenir sur les errements observés durant l’opération en cours, notamment au cours des journées de lundi et mardi dernier.

Il a fustigé le manque de matériel qui devrait permettre de faciliter le déroulement de cette révision de la liste électorale. «Je déplore que pour un arrondissement de Libreville qui compte pas moins de 100 000 âmes, il n’y ait que 2 machines, alors que demande journalière avoisine les 300 personnes», a-t-il indiqué.

Outre cet aspect portant sur l’insuffisance de kits d’enrôlement et la lenteur, le jeune leader de l’opposition soulève également l’amateurisme du personnel en charge de l’opération et sollicite une prorogation du processus d’enrôlement afin de pallier à ces insuffisances. «J’aurai souhaité qu’on augmente le nombre de machines, d’agents enrouleurs mais surtout de que le ministère proroge la date butoire. Après deux ans sans révisions de liste électorale, 2 semaines c’est insuffisant», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire