mercredi,27 janvier 2021
Accueil Derniers articles Révision constitutionnelle: la plainte d’Imhotep Ben Moubamba rejetée par la Haute cour

Révision constitutionnelle: la plainte d’Imhotep Ben Moubamba rejetée par la Haute cour

C’est par le biais d’une publication sur son compte officiel facebook que le président de l’Alliance pour le changement et le renouveau (ACR) a informé l’opinion de ce que la plainte déposée à la Cour Constitutionnelle aux fins de contester la révision constitutionnelle a fait l’objet d’un rejet par Marie Madeleine Mborantsuo. Une attitude de la Haute cour condamnée par  Imhotep Bruno Ben Moubamba qui a pour l’occasion annoncé la mort de notre Loi fondamentale. 

C’est « pour l’honneur et pour l’Histoire, Au nom des principes, des valeurs et des normes de la République Gabonaise, En son nom et sur ses instructions » que l’ancien vice Premier ministre en charge de l’Habitat avait par le truchement d’une plainte, saisi la Cour Constitutionnelle et par ricochet la présidente de cette auguste institution Marie-Madeleine Mborantsuo. 

Cette plainte déposée le 4 janvier 2020 devant la Cour Constitutionnelle de la République Gabonaise et envoyée à la Cour Africaine des Droits de l’Homme avait pour objet la contestation de la révision constitutionnelle. Dit autrement Imhotep Bruno Ben Moubamba et l’ACR déposaient « une plainte contre le gouvernement gabonais pour violation caractéristique de la Constitution de notre pays au moyen d’une révision contestée de la Loi fondamentale Gabonaise », a-t-on pu lire.   

Une démarche qui n’a malheureusement pas prospéré car explique sur son compte facebook l’ancien candidat à l’élection présidentielle d’août 2016 « La Présidente de la Cour Constitutionnelle du Gabon Madame Marie-Madeleine Mborantsuo a rejeté notre plainte contre la révision de la Constitution Gabonaise ce 4 janvier 2021 », a-t-il indiqué. Une attitude de la Haute Cour qui, pour le leader de l’ACR, consacre la mort de la mère des lois gabonaises. « La Constitution gabonaise est déjà morte ! », a-t-il conclu. 

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion