Retraite à 63 ans : Dieudonné Minlama appelle le gouvernement à surseoir sa décision

Dieudonné Minlama Mintogo, président d'Ensemble Pour la République © GMT

C’est à la faveur d’une déclaration de presse rendue publique ce vendredi 24 novembre 2017, que l’ancien candidat à l’élection présidentiel du 27 août 2016 et président du parti Ensemble Pour la République, Dieudonné Minlama Mintogo a tenu à s’exprimer sur les sujets de l’heure. A cette occasion, il n’a pas manqué d’interpeller le gouvernement sur la réforme du système retraite, qui fixe désormais l’âge de départ à la retraite à 63 ans.

Bien que se réjouissant de cette réforme qui devait permettre à terme de revaloriser les pensions retraites des agents publics et privés, le leader d’Ensemble Pour la République, s’est montré quelque peu critique quant à certaines propositions de mesures, notamment la question du prolongement de l’âge de départ à la retraite, qui devrait passer à 60 à 63 ans.

Une décision qui a d’ailleurs suscité une levée de bouclier au sein de l’opinion, qui la trouvait incompréhensible puisqu’elle ne tenait pas compte de l’espérance de vie au Gabon. Ainsi, Dieudonné Minlama Mintogo a fait remarquer que «repousser l’âge de la retraite de 60 à 63 ans au moment où le gouvernement  suspend  les recrutements des  jeunes à la Fonction Publique, me paraît une décision inique et contre productive aussi bien au niveau social qu’au niveau économique»

Il note d’ailleurs que cette réforme qui ne s’explique aura pour incidence de «sacrifier notre jeunesse sur l’autel d’un quelconque intérêt». Pour ce faire, il a invité les pouvoirs publics à «s’investir plutôt  dans la lutte contre le chômage des jeunes et non de promouvoir la rétention de façon  indéfinie  des  seniors en poste».

«Aussi j’appelle l’exécutif  à surseoir à l’application de  cette décision. C’est la décennie de la Jeunesse ne l’oublions pas»; a t-il martelé.  

Laissez votre commentaire