samedi,4 décembre 2021
AccueilA La UneRetour au confinement partiel: ce que pensent certains Gabonais

Retour au confinement partiel: ce que pensent certains Gabonais

Ecouter cet article

La volt-face du gouvernement sur les modalités du confinement du « Grand Libreville » actant le retour au confinement partiel  a entraîné des réactions diverses et variées de l’opinion et des Gabonais qui s’interrogent sur la pertinence de cette décision de l’exécutif à l’heure où l’on observe le relâchement dans l’application des mesures barrières, résultat entre autres, des cas de  contaminations au Coronavirus dont le nombre est sans cesse croissant au Gabon. Ci dessous, les avis des compatriotes. 

Fielder Lewis Bachama, Citoyen gabonais 

Comme tous les Gabonais à l’annonce de ce volte-face gouvernementale, j’ai été éberlué. Bien que le confinement total soit affligeant pour certains, il apparaît aujourd’hui comme le seul et unique moyen pour stopper la propagation du Covid-19. Loin de faire le lien entre confinement total et nombre de cas, il convient tout d’abord de se demander quel est le bien-fondé du confinement Total ? 

– Le principe du confinement total, recommandé aujourd’hui par toutes les communautés scientifiques est très simple à comprendre : il s’agit d’éviter qu’une population puisse se transmettre le virus lors des contacts rapprochés. Il apparaît donc clairement que pour stopper la propagation du virus, il faudrait que les Gabonais restent enfermés chez eux à partir d’un Jour 0. Et c’est à partir de ce jour 0 que nous patientons 14 jours, afin que ceux qui ont été contaminés avant le jour 0 se déclarent. À cela, il faut ajouter à nouveau 14 à 20 jours, car bien entendu, après l’incubation, il faut encore patienter. C’est cette mesure qui nous permet aussi d’annoncer une période de pic

En l’espèce, le pic annoncé par le premier ministre est tout simplement fallacieux, car le retour au confinement Partiel impose à nouveau le retour de certains contacts rapprochés au sein de la population (dans les marchés, transports, magasins, etc…) 

Le 12 Avril 2020, au commencement du confinement Total , notre pays comptait 57 cas positifs de Covid-19. À la fin de celui-ci et donc au retour au confinement partiel, nous comptons 335 Cas positifs, sans que nous sachions exactement le profil de contagion des nouveaux cas. S’agit-il de ceux placés en quarantaine ? S’agit-il des cas importés non déclarés depuis leur retour ? S’agit-il des contaminations communautaires ?. Cette décision est risible. 

Vous conviendrez qu’en l’état actuel, et compte tenu du nombre sans cesse croissant des cas, un confinement partiel n’est en aucun cas justifié. Ou alors, les raisons de cette volte-face sont autres ? De quoi a peur le gouvernement ? S’agit-il d’une incompétence et d’un amateurisme dans la gestion de cette crise que l’on cherche rapidement à couvrir ? 

Le gouvernement ne doit pas apporter une réponse politique à la crise du coronavirus, par contre, il s’emploierait à faciliter la conjugaison de toutes les intelligences (comme cela se fait ailleurs) du Pays afin de donner une riposte conséquente au Covid-19. 

Ombouma Joanna Grâce, Enseignant-Chercheur Université des Sciences de la Santé

Tout d’abord merci de me permettre de donner mon point de vue concernant la gestion de cette crise sanitaire. La volte-face du gouvernement à savoir le retour au confinement partiel est à mon sens légitime au risque de transformer une crise sanitaire en crise alimentaire comme cela s’est vu durant les 2 semaines du confinement total. Concernant la hausse des cas positifs, cela était prévisible car durant les 2 semaines du confinement total (qui n’a pas été respecté soulignons-le), nous avons assisté à des faits ahurissants tels que le non-respect des mesures de distanciation pour monter dans les bus, récupérer les kits/bons alimentaires ou encore lors de la ruée des populations vers les différents supermarchés. 

Je pense qu’il faille maintenir le confinement partiel en insistant chaque jour sur l’éducation de masse concernant le respect des mesures barrières.

Marc Ona Essangui

 Le gouvernement vient de prouver non seulement le manque de stratégie de lutte contre la pandémie mais aussi la stratégie du copier coller que je ne fais que dénoncer depuis le début en lien avec des décisions prises par ailleurs sans tenir compte du contexte local. Sur quelle base le confinement partiel a été décidé avant de passer au confinement total sans réelle maîtrise de l’ampleur avant de revenir 15 jours plus tard sur le confinement partiel. Nous avons là une preuve évidente du tâtonnement. 

A quoi sert le conseil scientifique aux côté du gouvernement ? Preuve que nous sommes face à un pilotage à vue, comment décider du confinement partiel et dans la même communication déclarer que le pic de l’épidémie se situe entre mi mai et début juin? Je n’ai jamais milité pour un quelconque confinement au regard des réalités socio-économiques et sanitaires du pays. Je milite pour le respect strict des mesures barrières et la promotion des traitements préventifs à base de notre médecine traditionnelle. Beaucoup de pays n’ont pas opté pour le confinement. Ces pays sont aujourd’hui moins touchés que ceux qui ont opté pour le confinement. On assiste aujourd’hui à une incompétence à tous les niveaux de la gestion de l’épidémie et à l’explosion de ce que j’ai appelé depuis le début le « coronabizness ». 

C’est plus la distribution des parts de marchés que de la gestion de la pandémie. La preuve les médecins montent au créneau pour dénoncer le manque d’équipements quand des sommes colossales sont annoncées pour le transport et autres priorités loin des exigences sanitaires du moment. Ils ont plus peur du soulèvement de la population que de la santé de ces populations.

Elza Ritchuelle Boukandou 

Hélas , ce rétropédalage était prévisible.  D’une part, Il révèle à ceux qui doutaient encore que le gouvernement n’a pas , face à cette pandémie, réfléchi à une réelle stratégie de riposte qui tienne compte des réalités gabonaises. D’autre part, il nous contraint à une prise de responsabilité personnelle.  Soyons responsables de notre santé et de celle de nos proches.

Fridolin Mve Messa 

Après  les instructions fermes  données  par le Président de la République sur les mesures  à prendre pour protéger les populations  du pays, notamment  celles  du grand  Libreville,  un confinement total  de 15 jours  avait  été  institué .

Parallèlement,  les  décisions prises  par le chef de l’Etat  devaient venir  en appoint  pour aider  les populations à faire  face aux contraintes imposées,  mais surtout mieux se protéger du covid-19. La volteface du Gouvernement  apparaît à nos yeux  comme  un aveu  d’échec et d’incapacité  à traduire  dans les faits  les mesures  présidentielles dans leur ensemble

La gratuité de l’eau  et de l’électricité, la prise  en charge  des loyers,  la gratuité  des transports et la distribution de bons  et kits alimentaires  n’ont  été en grande  partie  que les effets  d’annonce.  L’objectif  que le gouvernement s’était fixé de protéger  les populations  du covid-19 en brisant la chaîne de contamination ne pouvait être  atteint . Bien au contraire  les populations  ont  été exposés intentionnellement aux risques de contamination de masse.

Il a relevé l’absence  de coordination au niveau  Gouvernemental  dans la planification et la mise  en œuvre  des actions retenues.  Chacun voulant être le héros de la lutte contre  le covid-19. En clair,  le gouvernement a revu  sa copie parce qu’il n’a  sûrement pas  les moyens de sa politique pour livrer  la guerre du covid-19, car il paraît curieux  qu’il  puisse  baisser  les bras quand la pandémie  fait de plus en plus de victimes avec de nouveaux  cas de contamination. Pour nous c’est comme une mort  programmée  de citoyens sans défense face à la pandémie  qui fait tant de morts et désolation  dans de nombreux  pays.

Laissez votre commentaire

Gabon Media Timehttp://gabonmediatime.com
Gabon Media Time est un site d'actualité dont le slogan est " A l'heure de l'info". Nous entendons réinventer l'actualité en ligne gabonaise et sous régionale.
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop