Résultat en demi teinte pour la SEEG au 1er trimestre 2017

Siège social de la SEEG à Libreville © D.R

C’est ce que l’on peut retenir des performances enregistrées par la Société d’énergie et d’eau du Gabon au 1er trimestre 2017. L’entreprise affiche des indicateurs d’activités de la filière Eau et Électricité plus que mitigés, cela malgré la reconduction de son contrat de concession avec l’Etat gabonais.

En effet, selon les chiffres de la Direction générale de l’Economie et de la Politique fiscale, la branche électricité a enregistré une légère hausse (+0,7%) de sa production nette, suite aux achats d’électricité effectués afin de suppléer la baisse enregistrée par la SEEG, nous apprend le site Direct InfosGabon.

Le chiffre d’affaires a connu quant à lui une baisse de 3,6% à 41,6 milliards de francs, pour cause la baisse des volumes facturés au titre des consommations d’électricité par les ménages et les clients industriels.

En outre, la production nette de l’eau potable, elle s’est raffermie de 4,8% à 29,6 millions de m3 durant le premier trimestre 2017, en liaison avec le renforcement des réseaux de distribution et de l’outil de production.

La mise en place d’un nouveau logiciel pour le traitement des redevances de consommation a eu pour incidence une sous-facturation, ainsi le chiffre d’affaires a régressé de 18,7% à 5 milliards de Fcfa. Les ventes hors cession ont quant à elles progressées de 9,8% pour se situer à 16,3 millions de m3.

Laissez votre commentaire