Réquisition de la SEEG: le PDG soutient la décision du gouvernement

Stéphane Iloko Boussengui © GMT

Une semaine après la rupture de la convention de concession détenue par la multinationale française Veolia et la réquisition des locaux et des installations de la société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) par le gouvernement, le Parti démocratique gabonais (PDG) a tenu à s’exprimer sur cette affaire qui continue de faire l’actualité sur le plan national et international. Ainsi, dans un déclaration rendue publique ce vendredi 23 février, à son siège sis à Louis, le parti de masse a apporté son soutien à cette mesure prise par l’État gabonais pour le bien des populations.



C’est par la voix de son porte-parole, Stéphane Iloko Boussengui, que le PDG a tenu à s’exprimer sur la rupture de la convention de concession qui liait l’Etat gabonais et Veolia. D’entré de jeu, cette formation politique s’est félicitée de cette décision impulsée par leur «Distingué camarade président», Ali Bongo, qui a fait de l’amélioration du service public d’intérêt général une priorité de sa politique.

Le parti au pouvoir n’a d’ailleurs pas manqué de fustiger la qualité des services «médiocres» proposés par Veolia depuis 20 ans, alors qu’elle s’était engagée à assurer la production, le transport, et la distribution de l’eau et de l’électricité sur toute l’étendue du territoire. Stéphane Iloko Boussengui, a pointé du doigt «l’incapacité de de cette entreprise de répondre aux attentes réelles des populations en matière de fourniture d’eau et d’électricité».

Le parti présidé par Ali Bongo a par la suite décliné l’ensemble des griefs fait au groupe français, notamment «l’irrespect du consommateur gabonais et des clauses contractuelles; la légèreté de la gestion de service public, l’attitude mesquine qui tente de présenter aujourd’hui le Gabon comme un pays ne respectant pas le droit des affaires», qui sont autant de raisons selon cette formation politique, qui justifient cette décision «courageuse» du gouvernement.

Ainsi, le Parti démocratique gabonais a appelé «le peuple gabonais à soutenir, sans hésiter» la décision prise par le chef de l’Etat, Ali Bongo et le gouvernement.

Par ailleurs, Stéphane Iloko Boussengui qui s’exprimait au nom du parti de masse a encouragé le gouvernement à rechercher et à trouver avec «la plus grande rigueur des meilleurs partenaires afin de garantir aux populations un meilleur service public en eau et en électricité».

Le PDG a également appelé «les employés de la SEEG à avoir confiance au gouvernement pour la préservation de leurs emplois», mais aussi inviter «les leaders d’opinion et les populations à s’associer à cette confiance au gouvernement pour l’amélioration significative de la fourniture d’eau et d’electricité».

Laissez votre commentaire