Réouverture de l’aéroport de Port-gentil sur fond de dénonciation

Quelques heures après avoir décidé de la fermeture de l’aérodrome de la capitale économique, les travailleurs réunis au sein du Syndicat autonome des travailleurs de l’ASECNA (SATAP-G) ont décidé de la levée provisoire de ce blocage après avoir obtenu la libération du Chef d’exploitation de la navigation aérienne et facturation, Fernand Edou Mve.

En effet, après avoir adressé une lettre au représentant de l’ASECNA au Gabon, dans laquelle il dénonçait «l’arrestation arbitraire» de leur collègue et annonçait la fermeture de l’aéroport de Port-Gentil, le SATAP-G a finalement obtenu la libération Fernand Edou Mve, grâce à la détermination des travailleurs qui ont interrompu le service durant des heures.

Joint au téléphone, le secrétaire général du syndicat autonome des travailleurs de l’ASECNA (SATAP-G), Alain Bounzanga, a fustigé l’attitude des autorités qui ont orchestré l’arrestation d’un de leurs membres . «Nous avons tenu a dénoncé ces agissements qui n’honorent pas nos autorités, nous ne comptons pas en rester là pour dénoncer cette arrestation arbitraire», a-t-il martelé.

Par ailleurs, il a relevé que face à cette situation «le gouvernorat a demandé que nous rédigeons une lettre d’excuse on ne sait pour quelle raison, c’est inexplicable car s’il doit avoir des excuses à présenter elles ne devraient pas venir de nous mais plutôt des autorités qui sont en cause dans cette affaire».

Toutefois, il a indiqué que «l’aéroport est de nouveau ouvert, mais nous comptons bien dans les jours à venir mener des actions pour dénoncer ce comportement».

Laissez votre avis

Publicité