samedi,18 septembre 2021
AccueilA La UneRémy Ebanega: «beaucoup de footballeurs locaux sont dans la dépression»

Rémy Ebanega: «beaucoup de footballeurs locaux sont dans la dépression»

Ecouter cet article

C’est à la faveur d’un entretien accordé à Gabon Media Time, sur son émission Le canapé rouge, diffusé le jeudi 05 mars dernier, que le président de l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon (Anfpg) a tenu à rappeler la triste réalité que traversent les joueurs professionnels de football locaux. En effet, Rémy Ebanega a listé les maux auxquels font face près de 1000 sportifs du ballon rond qui doivent désormais se débrouiller pour satisfaire leurs besoins primaires, plongeant ainsi certains dans un état de dépression.

A l’arrêt depuis un an, le monde du football est en train de vivre une crise dont il aura du mal à se défaire si aucune action forte n’est menée pour le relever. A en croire l’ancien international Gabonais, Rémy Ebanega, aujourd’hui à la tête d’une association qui œuvre pour le bien-être et la promotion des acteurs du football, les professionnels évoluant au Gabon sont pour la plupart au bord du gouffre. Certains se seraient même reconvertis dans les petits boulots pour joindre les deux bouts. 

Une situation qui pourrait compromettre la volonté affichée du ministre en charge des Sports, Franck Nguema, de conduire l’équipe nationale de football du Gabon en Coupe du monde de 2022 au Qatar.  En effet, de nombreux acteurs locaux censés rendre cet idéal possible sont toujours en attente de mesures d’accompagnement de la part des pouvoirs publics depuis l’arrêt des championnats nationaux. 

Interviewé sur Le canapé rouge diffusé sur les plateformes de Gabon Media Time, Rémy Ebanega a livré le calvaire subi par certains de ses pairs. « Les footballeurs sont dans une situation de précarité extrême ne pouvant leur permettre de subvenir à leur besoin….», a-t-il dénoncé avant d’expliquer que : « beaucoup de footballeurs sont dans la dépression car au-delà du football, il y a d’abord de la passion mais comme ils ne peuvent plus manifester leur amour pour ce sport, ils sombrent car ils ne peuvent pas exercer leur activité ». 

Dans un élan de solidarité, l’Anpfg a lancé des actions pour soutenir le maximum d’athlètes aujourd’hui sans compétition et donc sans revenus en faisant des appels aux dons dans le cadre des « boutiques solidaires » du Fonds gabonais des footballeurs (FGF), une de leurs initiatives. Plusieurs mois après, celle-ci n’est plus en mesure de supporter la précarité de ces professionnels désormais livrés à eux-mêmes.
L’interpellation de Rémy Ebanega ne devrait pas laisser insensibles les autorités en têtes desquelles, le président de la République Ali Bongo Ondimba féru du ballon rond, ainsi que le chef du gouvernement Rose Christiane Ossouka Raponda, mère de famille et donc oreille attentive de la détresse de ces jeunes hommes et femmes qui, dans le cadre de leurs activités portent haut les couleurs du Gabon.

Laissez votre commentaire

Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Enami Shop