Remplacement de Guy Christian Mavioga : «un renouvellement tout à fait impersonnel» selon la présidence

C’est dans la salle de conférence du Palais du Bord de mer  que le porte-parole de la Présidence de la République, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, est revenu sur le remplacement de Guy Christian Mavioga au poste de président du conseil d’administration de la Caisse de stabilisation et de péréquation (Caistab).

En effet, à l’occasion de la célébration du 8ème anniversaire de l’accession d’Ali Bongo Ondimba à la magistrature suprême tenue au siège du Bloc démocratique chrétien (BDC), son Secrétaire exécutif, Guy Christian Mavioga, avait estimé que «le PDG est le premier danger du Gabon», appelant de ce fait à sa dissolution. Une sortie qui avait donné lieu à une véritable guerre de tranchées au sein de la majorité.

Interrogé sur le lien entre cette sortie médiatique et la mise à l’écart du secrétaire exécutif du BDC de la présidence du Conseil d’administration de la Caistab,  le porte-parole de la présidence a rappelé que «chacun est libre d’exprimer son opinion, c’est cela aussi la démocratie», contrastant de ce fait avec la réaction violente observée lors des sorties médiatique des responsables du Parti au pouvoir.

En outre, il a réfuté la thèse selon laquelle sa mise à l’écart serait consécutive à la prise de position de Guy Christian Mavioga. «Des remplacements à la tête d’une entreprise publique il y en a tous les jours, c’est un renouvellement tout à fait impersonnel»; a t-il précisé.

Laissez votre avis