Réhabilitation du tronçon Ntoum-Pont Agoula: Jean-Pierre Oyiba à pied d’œuvre

Jean Pierre Oyiba en visite d'inspection sur l'axe Ntoum-Pont Agoula © GMT

Ce 28 mars 2018, le ministre d’Etat en charge des Infrastructures, des travaux publics et de l’aménagement du territoire Jean-Pierre Oyiba, accompagné des agents du service technique de la Direction générale de l’entretien routier et aérodromes (DGERA), ainsi que de l’Agence nationale des grands travaux d’infrastructures (ANGTI), se sont rendus sur route Nationale 1 (RN1), afin de procéder à une inspection suivie de l’entretien des tronçons Ntoum–Pont Agoula (Kango).

Le 13 mars dernier, Jean-Pierre Oyiba avait instruit les services techniques de la DGERA ainsi que ceux de l’ANGTI, d’une mission d’évaluation du niveau de dégradation de l’axe routier Pk27–Pk80. Celle-ci a clairement démontré que le tronçon qui relie Ntoum au Pont Agoula, relevait d’un cas d’urgence, tant pour la sécurité des usagers que pour les retombées économiques que cet axe génère.

A cet effet, le 23 mars la régie administrative des Travaux Publics ainsi que le Génie militaire se sont déployés sur ce tronçon, sur lequel ils ont effectué des travaux de traitement des bourbiers et des nids de poules. C’est donc dans ce cadre que le ministre d’Etat Jean Pierre Oyiba est allé s’imprégner de l’avancement des travaux de réhabilitation dudit tronçon.

«Ce que je peux dire de cette visite qui se tient dans le cadre de l’entretien permanent de ce linéaire, est qu’elle est particulièrement axée sur les traitements des points noirs qui ces derniers temps, ont largement perturbé la circulation. Nous avons donc veillé à ce que ces points noirs soient vraiment traités, pour permettre la fluidité de la circulation sur ce linéaire qui est hautement stratégique», a indiqué Jean-Pierre Oyiba.

Cette visite revêt donc un caractère social, du fait que l’action qui en découle, vient, tant soit peu, soulager le «calvaire» des usagers et des populations installées le long de la route Ntoum-Pont Agoula. Un supplice, qui, selon les dires du ministre, ne saura durer plus longtemps car le linéaire partant du Pk12 au Pk105 fera bientôt l’objet d’un réaménagement dans les «quatre semaines à venir», a-t-il conclu.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire