Réforme du ministère de l’Eau et de l’Énergie : la sécurité nucléaire désormais prise en compte

Dans l’optique d’apporter des réajustements au sein de ce ministère régalien, le Conseil des ministres présidé, le 25 avril à Libreville, par Ali Bongo, a adopté le projet de décret portant attribution et réorganisation du ministère de l’Eau et de l’énergie.

Ce projet de décret vient redéfinir les missions et le rôle de ce département ministériel. Ainsi, il dispose que le ministère de l’Eau et de l’énergie a pour missions de concevoir et mettre en œuvre la politique du gouvernement en matière d’eau, d’énergie, de radioprotection, de sûreté et de sécurité nucléaires. Par ailleurs, il devra également concevoir les stratégies en matière de production, de transport, de transformation, de distribution et de commercialisation de l’eau et de l’énergie.

Selon le communiqué final du Conseil des ministres, il était nécessaire de réorganiser cette administration,  «les décrets n° 0136/MERH du 07 mai 2010 portant attributions et organisation du ministère de l’Energie et des ressources Hydrauliques et n° 0458/PR/MPERH du 19 avril 2013 portant attributions et organisation du ministère du Pétrole, de l’énergie et des ressources hydrauliques en vigueur, étant devenus caducs».

Il faut souligner que les réajustements apportés au sein du ministère de l’Eau et de l’Énergie, dirigé par Guy Bertrand Mapangou prendront désormais en compte des domaines tels que la sécurité nucléaire, ainsi que la commercialisation de l’eau et de l’énergie.

Laissez votre commentaire