vendredi,14 août 2020
Accueil A La Une Réforme du Code du travail : acculé par les syndicats, Madeleine Berre...

Réforme du Code du travail : acculé par les syndicats, Madeleine Berre veut gagner du temps

Face au préavis de grève générale annoncé par l’ensemble des syndicats des secteurs privés et parapublics jeudi 16 janvier dernier, la ministre du Travail par ailleurs chargée du Dialogue social Madeleine Berre, s’est entretenue le vendredi 17 janvier dernier avec les organisations patronales et certains travailleurs. Au menu des échanges, le spectre d’une « paralysie générale » aux risques financiers importants qui plane sur l’économie nationale. 

- Advertisement -Global Media Time Gifpx

Réunis jeudi dernier à Libreville en marge d’une rencontre de la plus haute importance, les principaux syndicats des secteurs privé et parapublic du pays, à savoir l’Organisation nationale des employés du pétrole (ONEP), la Confédération syndicale gabonaise (COSYGA) ou encore le SYNTEE+, ont fait planer le spectre d’une « paralysie générale » de l’économie. 

Ainsi, pour tenter de surseoir cette décision dont les retombées pourraient s’avérer dramatiques pour l’économie en ce début d’année 2020, la ministre du Travail par ailleurs chargée du Dialogue social Madeleine Berre accompagnée de sa ministre déléguée Gisèle Akoghet épse Ndoutoume Essone, s’est entretenue vendredi dernier avec les organisations patronales et des travailleurs.

En effet, portant essentiellement sur le projet de révision du code du travail objet de toutes les crispations, cette rencontre n’a pour l’heure pas permis d’atténuer les tensions. Tenue moins d’une semaine après un forum de la fonction publique aux résultats pour le moins mitigés, cette séance de travail s’apparente dans le contexte actuel à une tentative désespérée de gagner du temps de la part du gouvernement. 

Débutées le 19 août 2019, les concertations entre partenaires sociaux, patronat et gouvernement n’ont jusquelà pas débouché sur un consensus. Dénonçant le caractère « cynique et esclavagiste » de ce nouveau code du travail, les syndicalistes réunis le samedi 17 janvier, viennent d’ailleurs d’en rajouter une couche en invitant Julien Nkoghe Bekale « à prendre la réelle mesure de la situation ». 

Laissez votre commentaire

Mouss Gmt
Ladji Nze Diakitéhttp://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Street 103 Gabon Gmt