vendredi,22 octobre 2021
AccueilDerniers articlesRéforme du Code civil: le pasteur Gaspard Obiang propose le maintien de...

Réforme du Code civil: le pasteur Gaspard Obiang propose le maintien de la notion de chef de famille

Ecouter cet article

Le pasteur Gaspard Obiang, responsable du ministère évangélique le Son de la trompette Gabon, était face aux députés de la Commission ad hoc mise en place par la commission des lois, des affaires administratives et des droits de l’Homme. Le leader religieux est allé défendre ses propositions dans le cadre de la réforme des Codes civil en République gabonaise. Selon lui, le Gabon devrait conserver la notion de chef de famille au détriment de l’exercice commun des charges. 

Le débat autour du projet de loi portant modification du Code civil en République gabonaise n’a pas encore connu son épilogue, plusieurs semaines après son adoption en Conseil des ministres le 23 mars dernier. Tout récemment, c’est le pasteur Gaspard Obiang qui était face aux députés à l’Assemblée nationale dans le cadre d’un Grand oral. 

Le leader du ministère évangélique le Son de la trompette Gabon est allé faire étalage à la Commission ad hoc mise en place par la commission des lois, des affaires administratives et des droits de l’Homme, de ses propositions visant à réduire les inégalités femmes/hommes au Gabon. Il propose en effet de maintenir la version actuelle de l’article 253 alinéa 1 du Code civil gabonais qui dispose que « le mari est le chef de famille. Il exerce cette fonction dans l’intérêt commun du ménage et des enfants ».
Selon le pasteur Gaspard Obiang, le gouvernement devrait plutôt envisager la redistribution des rôles dans le foyer en optant pour le principe dit primus inter pares. Celui-ci revient à désigner un chef parmi les chefs dans la famille, un roi parmi les rois.

Laissez votre commentaire

Enami Shop