Réforme du Bac : «le ministère continuera d’échanger avec les acteurs du secteur», dixit Théodore Koumba

Gabon Gabonmediatime Theodore Koumba Sg Education Nationale Gabon
Le secrétaire général du ministère de l'Education nationale Théodore Koumba © GMT

C’est au cours d’une déclaration rendue publique ce jeudi 09 janvier 2020 que le secrétaire général du ministère de l’Education nationale Theodore Koumba a tenu à rassurer l’opinion à la suite des mouvements d’humeur observés ces derniers jours au sein de plusieurs établissements secondaires de la capitale et de l’intérieur du pays. S’il a assuré que la réforme querellée ne sera pas appliquée cette année scolaire, il a indiqué que le ministre de tutelle restait à l’écoute de l’ensemble des acteurs du secteur. 


C’est dans une volonté d’apaisement que le ministère de l’Education nationale a édifié l’opinion nationale et internationale sur la situation qui a prévalu ces derniers jours au sein du secteur de l’Éducation notamment depuis la diffusion dans la presse et les réseaux sociaux d’information sur le projet de réforme du baccalauréat. Un projet qui a vite suscité une levée de boucliers chez les apprenants et qui a conduit plusieurs établissements à battre le pavé. 

En effet, si le secrétaire général du ministère de l’Education nationale Theodore Koumba a reconnu que les cours ont été perturbés suite à l’annonce supposée de la réforme envisagée du second lour du Baccalauréat, il a tenu à rassurer les apprenants ainsi que les parents d’élèves que « la mise en application de ladite réforme ne se fera pas cette année »

Engagé dans une politique de dialogue social telle que souhaitée par les plus hautes autorités,  Theodore Koumba a indiqué que « le Ministère de l’Education Nationale, Chargé de la Formation Civique continuera d’échanger avec les partenaires sociaux et les acteurs du secteur de l’éducation sur la pertinence des réajustements à opérer à court, moyen et long termes sur notre système éducatif »

Laissez votre commentaire