Réduction du train de vie de l’Etat: «Les économies réalisées serviront à l’investissement»

© D.R

Le ministre du Budget et des comptes publics Jean Fidèle Otandault et le celui de la Communication, Guy Bertrand Mapangou, étaient face à la presse ce jeudi 5 juillet 2018. Occasion pour ces derniers d’évoquer les récentes mesures gouvernementales et leurs conséquences à moyen et long terme sur l’économie du pays. Ils ont entre autre confié que les économies tirés de la réduction de la masse salariale serviront en grande partie à l’investissement.

Après avoir suscité l’émoi lors de leur annonce au sortir des conseils des ministres des 21 et 29 juin dernier, les mesures tendant à la réduction du train de vie de l’Etat prises par le gouvernement s’expliquent peu à peu. Réuni autour de la presse hier, le ministre du Budget et des comptes publics, Jean Fidèle Otandault est revenu sur ces mesures controversées en y apportant quelques précisions.

Selon Jean Fidèle Otandault, ces mesures visant à l’assainissement des finances publiques, à la redynamisation de l’économie et à la réduction de la masse salariale permettront d’économiser pas moins de 50 milliards de Fcfa par an. «Ces économies permettront d’augmenter le budget des investissements, avec notamment la construction d’infrastructures dans l’éducation, la santé et le logement. Ceci avec l’ambition d’améliorer les conditions de vie des populations», a-t-il précisé.

Laissez votre commentaire