Les recettes budgétaires en baisse de plus de 16%

© D.R

La dernière note de conjoncture relative aux résultats du premier trimestre 2018 fait état d’une baisse non négligeable des recettes budgétaires. Ainsi, la Direction générale de l’économie et de la politique fiscale (DGEPF) a annoncé que la collecte des recettes budgétaires a permis à l’Etat d’amasser un total de 317,5 milliards de Fcfa, en baisse de 16,2%.

C’est un nouvel indicateur qui vient confirmer la situation économique actuelle, après les recettes pétrolières annoncées en baisse de plus de 25% au premier trimestre 2018, ce sont cette fois les recettes budgétaires qui sont touchées par la crise économique multisectorielle qui sévit dans le pays.

En effet, estimées à 379,1 milliards de Fcfa au premier trimestre 2017, ces dernières ont subi de plein fouet la crise actuelle pour ne représenter que 317,5 milliards de Fcfa au cours des trois premiers mois de l’année en cours. Cette baisse de 16,2% des recettes budgétaires serait selon la DGEPF, imputable à la baisse de plus de 25% des recettes pétrolières mais aussi à celle des recettes non pétrolières.

Si on se réfère aux données collectées l’année précédente, on s’aperçoit que les recettes pétrolières étaient près de 25% supérieures à cette année, ce qui a fortement impacté le résultat pour l’année 2017. De plus, seulement 17,1% des recettes hors pétrole ont été collectées, ce qui est bien loin de l’objectif initialement affiché.

Laissez votre commentaire