Réagir Gabon: «l’acte posé le 07 janvier 2019 est la manifestation de l’exaspération des Gabonais»

Persis Lionel Essono Ondo Juriste , Secrétaire Exécutif de REAGIR © D.R

C’est par le biais d’un communiqué de presse parvenu à la rédaction de Gabon Media Time ce lundi 7 janvier 2019 que nous publions ci-dessous, que le  mouvement pour la Réappropriation du Gabon, de son Indépendance et pour sa Reconstruction (RÉAGIR) s’est exprimé sur la tentative de coup d’État menée par le Mouvement patriotique des jeunes des forces de défense et de sécurité du Gabon (MPJFDS) présidé par Kelly Ondo Obiang. Lecture.

« COMMUNIQUE DE PRESSE REAGIR GABON

Chers compatriotes, Amis du Gabon, Le peuple gabonais est connu comme un peuple pacifique. Le Gabon est traditionnellement cité comme un havre de paix au sein d’une région souvent mouvementée par des crises. L’acte posé le 07 janvier 2019 par un groupe de jeunes militaires, membres de la Garde Républicaine est la manifestation de l’exaspération des Gabonais face au régime criminel d’Ali Bongo Ondimba.

« L’opération dignité » diligentée par le jeune lieutenant ONDO OBIANG KELLY prouve que l’Etat gabonais n’est plus tenu. En effet, la seule préoccupation des clans qui s’affrontent au sein de l’appareil d’Etat est la conservation à tout prix du pouvoir au profit des chapelles politiques et tribales et ce, au détriment des intérêts fondamentaux du peuple gabonais.

Jusqu’à quand allons-nous demeurer des spectateurs inactifs du déclin de notre beau pays ? Il est vrai qu’aucun gabonais ne souhaite une guerre civile au Gabon. Cependant, lorsque ceux qui ont la responsabilité de protéger, de soigner, d’éduquer et de garantir à tous les gabonais le bien-être auquel ils ont droit, se spécialisent dans le mensonge, les tueries de masse, les crimes crapuleux, les arrestations arbitraires et les actes de haute trahison, ils ne laissent pas beaucoup de choix au peuple, il faut REAGIR, le désordre à la tête de l’Etat doit immédiatement s’arrêter.

Bientôt trois mois que le Gabon n’a pas de Président, trois mois de mensonges, trois mois de négation du droit à la vérité du peuple gabonais. Les fausses vidéos réalisées pour tromper le peuple sur l’état de santé de monsieur Ali Bongo Ondimba n’ont pas convaincu les militaires de sa propre garde rapprochée, encore moins les gabonaises et les gabonais.

Le Mouvement pour la Réappropriation du Gabon, son Indépendance et pour sa Reconstruction (REAGIR) par ma voix apporte son soutien au peuple gabonais et entend contribuer à la manifestation de la vérité sur l’état de santé réel du président Ali Bongo Ondimba :

1- Si Ali Bongo est en convalescence au Maroc, s’il peut tenir un discours à la Nation, s’il peut recevoir des dignitaires du régime pour des séances de travail sur les grands dossiers de l’Etat, alors qu’Ali Bongo rentre ce soir à Libreville pour rassurer son armée qui manifestement, considère désormais Ali Bongo Ondimba comme inapte à diriger le Gabon.

2- Si Ali Bongo est en convalescence, aussi, pour rassurer le peuple et mettre un terme à la rébellion au sein de garde personnelle, il n’a pas d’autre choix que de poursuivre sa convalescence au Gabon.

A défaut, d’une présence effective au Gabon de monsieur Ali Bongo Ondimba dans les prochaines 48 heures, le peuple gabonais se verra contraint de constater l’empêchement définitif de ce dernier et en conséquence la vacance de la fonction présidentielle selon les termes de l’article 13 de la Constitution de la République gabonaise.

Que Dieu protège le Gabon.

Persis Lionel ESSONO ONDO Secrétaire Exécutif de REAGIR »

Laissez votre commentaire