La réaction d’Arnauld Engandji à sa nomination au ministère de l’Égalité des chances

Arnauld Calixte Engandji Alandji © GMT

A la suite du remaniement partiel du gouvernement Issoze Ngondet III intervenu ce lundi 23 juillet 2018, Arnauld Calixte Engandji Alandji a été nommé ministre de l’Égalité des chances, de la Jeunesse, chargé des Gabonais de l’étranger. Depuis lors sa réaction était attendue. cette dernière est intervenue ce matin à la faveur d’un poste sur son compte Facebook à travers lequel, le fils de la Sebe et Bayi Brikolo réaffirme son soutien à Ali Bongo Ondimba. Lecture.

«L’essentiel est pourtant ailleurs… la politique, les titres ne doivent jamais prendre le pas sur ce qui fait de nous des hommes.

Les filles et fils de la Sebe et Bayi Brikolo savent que nous ne nous engageons jamais à la légère. La fidélité et le dévouement sont nos valeurs génétiques et lorsque Son Excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République, Chef de l’Etat se retournera pour compter ses soldats « Têtus »…. Je serai là pour être compté.

Une tout autre attitude serait une insulte aux valeurs de ma famille, de mon clan, de ma Tribu mais aussi une insulte aux éminents hommes d’Etat qui ont occupé cette fonction.

Votre tristesse me gêne d’autant plus lorsque je vois tous ceux qui des coins les plus reculés du Gabon, souvent même au chômage, portent haut les couleurs du Président de la République sans jamais rien attendre en retour…. souvent dans l’anonymat la plus totale… sontils des « sous-soutiens » du DCP? Ne leur faites pas cette insulte.

À vous qui m’inondez de coups de fils et SMS de soutien. Parce que j’ai été nommé ministre. Je vous invite à lire ces deux communications et faire une introspection. Qui sommes nous devenus… pour ne plus honorer nos morts.

Je serai dans le G2 pour enterrer ma mère Sabine et ma soeur Laure et lundi matin je serai le premier au poste.

Merci Monsieur le Président de la République, merci Monsieur le Premier Ministre pour la confiance renouvelée.»

Alandji M’Engandji Arnauld Calixte

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire