mardi,17 mai 2022
AccueilA La UneLibreville: ramassage des ordures ménagères: la mairie du 1er arrondissement de Libreville...

Libreville: ramassage des ordures ménagères: la mairie du 1er arrondissement de Libreville traîne les pieds

Ecouter cet article

Si la mairie centrale de Libreville a lancé récemment une opération ville propre pour lutter plus efficacement contre l’insalubrité, du côté du 1er arrondissement, c’est silence radio. Une situation pour le moins incompréhensible alors qu’en octobre dernier le ministre de l’Intérieur Lambert Noël Matha avait interpellé les édiles des trois communes du « Grand Libreville » sur la nécessité de régler cette problématique. Malgré cela, les populations peuvent toujours constater des montagnes d’ordures ménagères déposées parfois à même le sol du fait de la saturation des bennes. 

En raison du non-ramassage des ordures par les sociétés commises à cette tâche, il n’est plus rare de voir des tas d’immondices joncher les rues dans une partie de la capitale. Alors qu’on observe une amélioration du côté de Libreville suite à l’ultimatum donné par le ministre de d’État en charge de l’intérieur, Lambert-Noël Matha, dans l’agglomération se trouvant après le dispensaire d’Okala, aucune amélioration n’est constatée.

En effet, deux mois après l’interpellation de Lambert Noël Matha, aucune action majeure n’est perceptible sur le terrain. Les populations de la zone dite « Okala après le dispensaire » continuent de crouler sous des tas d’immondices sous le regard insensible des responsables du maire dudit d’arrondissement. Même son de cloche à Akanda où l’actuel maire de la commune d’Akanda Yvon Patrick Rombogouera qui devrait pourtant taper du poing sur la table pour faire bouger les choses, ne semble pas s’en inquiéter. 

Preuve de la négligence de ce problème d’envergure, sûr l’artère se trouvant après le « lavage d’Okala en allant vers la 1ère pompe », on peut dénombrer plusieurs tas d’immondices qui grandissent un peu plus chaque jour. Une situation pour laquelle les riverains de cette commune s’en remettent aux autorités afin qu’une solution soit trouvée dans les plus brefs délais. 

Véritable épine sous le pied des pouvoirs publics, la problématique de la gestion des ordures ménagères devrait susciter plus de promptitude de la part des autorités. Faut-il rappeler que la multiplication des déchets à travers les différentes zones d’habitation constitue un danger pour la santé publique, tout chose qui devrait interpeller l’ensemble des parties prenantes en vue de  sa résolution.

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales
Global Media Time Gif
Enami Shop