Rachel Mounguenou : «nous devons continuer à résister au côté du président Jean Ping»

C’est en substance le message passé par Rachel Mounguenou, membre de la Coalition pour la nouvelle République, qui a pris part à la causerie, organisée, ce samedi 15 juillet 2017, à Awoungou dans la commune d’Owendo.

«Aujourd’hui nous devons prouver que nous aimons notre pays, nous devons continuer à résister au côté du président Jean Ping.»; a-t-elle prononcé aux côtés Vincent Moulengui Boukosso, ancien député du département de la Boumi Louetsi, Philibert Andzembe, ancien gouverneur de la Banque des etats de l’Afrique Centrale et Jean Marcel Malolas de l’Union Républicaine pour la Démocratie et le Progrès (URDP), mais aussi le leader de la Convention nationale des syndicats de l’education, Simon Edzo, à l’endroit des populations venues nombreuses cet après-midi.

«Je peux vous assurer qu’aujourd’hui le peuple gabonais peut marcher jusqu’à la présidence, Ibubu n’aura plus le courage de tirer car il sait désormais que la Communauté internationale a les yeux sur lui, la Cour pénale internationale, l’Union européenne ont désormais les yeux sur lui, il ne peut plus rien, n’ayons plus peur», a martelé quant à elle, Rachel Mounguenou.

Au regard de la ferveur que suscite chaque samedi ces causeries organisée par la Coalition pour la nouvelle République, l’élection présidentielle du 27 août est loin d’être derrière ces nombreux gabonais qui continuent de «résister».

Laissez votre avis