Rabat: Ali Bongo quitte l’hôpital pour une résidence privée

Ali Bongo Ondimba (photo illustrative) © D.R

Arrivé à Rabat au Maroc en provenance de Riyad le jeudi 29 novembre dernier en début de matinée, Ali Bongo Ondimba qui avait été immédiatement admis à l’Hôpital d’Instruction Militaire Mohammed V, quittera cette structure hospitalière pour poursuivre sa convalescence dans une résidence privée de la capitale marocaine, a appris notre confrère Jeune Afrique mercredi de l’entourage présidentiel.

Selon l’hebdomadaire panafricain qui cite une source proche de la Présidence, le départ du chef de l’Etat a été décidé « après autorisation de l’équipe médicale ».

Lire aussi >> Gabon – Maroc: Mohammed VI rend visite à Ali Bongo

Le lundi 3 décembre dernier, le roi Mohammed VI lui avait rendu visite à l’hôpital d’instruction Militaire Mohammed V. Une photo ainsi qu’une vidéo de leur rencontre avaient été publiées par la presse du Palais royal. Dans la même lignée, le vice-président de la République, accompagné du Premier ministre et de la présidente de la Cour constitutionnelle ont été reçus en audience le lendemain.

Lire aussi >> Gabon – Maroc: Mohammed VI rend visite à Ali Bongo 

Une vidéo de la rencontre dans laquelle les quatre personnalités échangent sans son a d’ailleurs été diffusée sur les réseaux sociaux et les chaînes de télévision du pays. « Le président se porte plutôt bien, le processus de sa rééducation évolue très rapidement et positivement », a précisé Emmanuel Issoze Ngondet.

Lire aussi >> Etat de santé d’Ali Bongo: Maganga Moussavou glorifie Dieu et remercie Mohammed VI 

Ces deux rencontres qui ont permis la diffusion d’images faisant état de ce que le président Ali Bongo Ondimba est vivant, n’ont pas véritablement rassuré l’opinion nationale sur son état de santé. Marc Ona Essangui, membre de la société civile qui a réagi au micro de TV5 Monde, n’a pas manqué d’émettre des doutes sur les capacités physiques et mentales du Chef de l’Etat. « Ce qui reste à faire c’est de démontrer qu’il (Ali Bongo Ondimba, NDLR) est capable de gouverner le pays », a-t-il précisé.

Richard Moulomba Momba, président de l’Alliance pour la renaissance nationale (Arena) quant à lui s’est questionné sur l’absence de message du président à ses concitoyens.  « L’on ne comprend pas qu’en recevant le roi du Maroc et même des délégations gabonaises, y compris en séance de travail, Ali Bongo Ondimba ne soit pas capable d’adresser un message qui rassure les Gabonais », a-t-il confié à notre consoeur TV5 Monde.

Laissez votre commentaire