mercredi,4 août 2021
AccueilA La UneQuarantaine des voyageurs internationaux: améliorer les délais d’attente des tests PCR pour...

Quarantaine des voyageurs internationaux: améliorer les délais d’attente des tests PCR pour désengorger les hôtels

Ecouter cet article

C’est au cours de la rencontre tenue avec les professionnels de l’hôtellerie le jeudi 24 juin dernier que le ministre du Tourisme Pascal Houangni Ambouroue a envisagé la réduction du délai de mise en quarantaine des passagers en provenance de l’étranger dans les structures hôteliers. Pour le membre du gouvernement, l’optimisation du délai de traitement de tests PCR permettrait de désengorger les hôtels mais aussi permettre aux personnes concernées de regagner plus vite leurs familles en cas de négativité certifiée.

Faisant face à une hausse de dénonciations faites relativement à la mesure de mise en quarantaine des passagers en provenance de l’étranger pour une 24 heures dans des structures hôtelières, le ministère du tourisme a tenu à faire le point sur les dysfonctionnements observés. Pour ce faire, Houangni Ambouroue a réuni l’ensemble des opérateurs économiques du secteur hôtelier pour passer en revue les plaintes des concernés afin d’en trouver des solutions faciles d’application.

Outre l’exaspération des passagers qui dénoncent des dépenses supplémentaires, il y a la difficulté pour les petites structures hôtelières de répondre à la forte affluence. A ce propos, un responsable d’un hôtel mis à contribution pour ladite mesure a déclaré que  « techniquement c’est impossible pour une petite structure de libérer une chambre occupée par un passager et préparer le dispositif pour qu’un autre le remplace aussitôt ». Autant dire qu’il faudrait de la patience aux voyageurs internationaux. 

C’est notamment ce qui a entraîné l’imbroglio avec la passagère n’ayant pas accepté d’attendre avant d’occuper la chambre réservée. Pour tenter de changer de paradigme et d’optimiser ce service, Pascal Houangni Ambouroue propose de réduire la quarantaine. « Si au plus tard à 13 heures, les hôteliers peuvent avoir les différents résultats et diriger les différents passagers vers l’aéroport pour récupérer leurs passeports. On aura réglé le problème du temps d’attente avant l’installation des voyageurs internationaux dans leur chambre de quarantaine », a-t-il suggéré. 

Le membre du gouvernement en a profité pour rappeler l’importance de la décision du chef de l’État Ali Bongo Ondimba de protéger les populations en instaurant cette mise en quarantaine qui a permis de déceler 2 cas positifs à l’heure où le pays craint l’immixtion de nouveaux variants. « Malgré le fait que ces passagers arrivent avec des tests PCR on arrive à déceler des cas positifs », fait-il remarquer. Notons que le variant Delta est réputé très mortifère.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )