mardi,29 novembre 2022
AccueilDerniers articlesProrogation de l’état d’urgence: le Copil citoyen accuse les parlementaires de laxisme

Prorogation de l’état d’urgence: le Copil citoyen accuse les parlementaires de laxisme

Ecouter cet article

C’est par le biais d’un communiqué parvenu à Gabon Media Time, que le mouvement Copil citoyen a tenu à réagir à l’adoption en Conseil des ministres le projet de loi portant prorogation des mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la Covid-19. Une décision fustigée par le mouvement Copil-citoyen, lequel a accusé le Parlement de laxisme face à un gouvernement qui prend des décisions « impopulaires » dont les premières victimes sont les populations.

Au nombre des textes adoptés en Conseil de ministres tenu ce mardi 1er février 2022 figurait en bonne place le projet de loi portant prorogation des mesures de prévention, de lutte et de riposte contre la Covid-19. Une prorogation de l’état d’urgence qui n’a pas manqué de susciter des réactions au sein de l’opinion notamment  le Copil-citoyen qui par l’entremise de son porte-parole, Geoffroy Foumboula Libeka a critiqué cette reconduction. 

Décidé à militer pour une gestion responsable, consensuelle et moins politisée de la crise liée au covid-19, Geoffroy Foumboula Libeka, porte-parole de la plateforme sociale le Copil-citoyen, s’en est pris dans une récente sortie aux députés et sénateurs gabonais. « Le Copil-citoyen, constate pour le regretter, que les Parlementaires gabonais composés à plus des 2/3 des élus PDG, parti au pouvoir sont liés par une solidarité partisane visant à faire subir au peuple gabonais toutes les injustices et pressions possibles, tout en leur refusant le droit de savoir comment les centaines de milliards accordés au Gabon pour la covid-19 sont gérés », peut-on lire dans le communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time.

Le Copil-citoyen a « invité les Gabonais à interpeller de façon citoyenne en utilisant les moyens légaux leurs élus respectifs afin de les sensibiliser sur leur responsabilité à assumer, pour le compte des populations qu’ils sont censés représenter, les coûts liés à la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, notamment la prise en charge des tests PCR ». Le Copil-Citoyen qui réclame entre autres l’opacité autour de la gestion des fonds alloués à la riposte contre la propagation du Coronavirus a rappelé qu’il avait de nouveau saisi l’Assemblée nationale et le Sénat en invitant ces deux institutions à faire preuve d’éthique, en jouant leur rôle tel que défini à l’article 36 de la Constitution. 

Andy Marvine Nze
Andy Marvine Nzehttp://gabonmediatime.com
Fils de Lambaréné, passionné d'écriture et féru des réseaux sociaux, qui a à cœur d'informer sur l'actualité gabonaise et internationale. Avant j'étais chef de classe, maintenant je suis titulaire d'un Master en Sciences Politiques et relations internationales

Laisser un commentaire

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x