Projet Mangouba: 20 hectares en réservation pour les Gabonais de l’étranger

Hermann Kamonomono, DG de la SNI © D.R

Dans l’optique de favoriser l’accès des Gabonais établis à l’étranger, à un titre de propriété tout en vivant à l’extérieur, la Société nationale immobilière (SNI) qui relance la commercialisation des titres de propriété dans le lotissement Mangouba dans la commune d’Akanda, a annoncé la réservation d’une superficie de 20 hectares à ces citoyens. Cette initiative s’inscrit dans la volonté de la direction générale de cette entreprise de répondre aux attentes de l’ensemble de ses concitoyens en matière foncière.  

Cette mise à disposition qui intervient quelques jours seulement après l’annonce du lancement prochain des travaux de construction de la voie d’accès menant au lotissement Mangouba et dans la foulée de la commercialisation des titres de propriété, rentre dans le cadre des missions dévolues à cette société étatique.

Son directeur général Hermann Kamonomono l’a d’ailleurs rappelé en indiquant que sa structure est le véhicule spécialisé de l’Etat en matière immobilière  et de ce fait, elle doit garantir un accès facile à la propriété foncière à l’ensemble des Gabonais. D’où la réservation de 20 hectares sur le lotissement de Mangouba, dans la commune d’akanda à l’attention des Gabonais de la diaspora.

Prenant exemple de son expérience, il a relevé que  « le plus grand souhait d’un compatriote vivant à l’étranger, c’est de devenir propriétaire d’une maison, chez lui, au Gabon. Malheureusement, jusqu’à maintenant, cela a toujours été la croix et la bannière pour qu’il le réalise ». C’est donc pour répondre à ce besoin que la société nationale immobilière a décidé de la mise à disposition de cet  espace.

Pour ce faire, elle vient de mettre en ligne un nouveau site Internet www.snigabon.ga qui permettra aux compatriotes de la Diaspora de faire leur demande de logement ou de parcelle en ligne. Ce site qui est relié à une base de données sécurisées, interne à la société, permettra à la SNI d’enclencher le processus d’obtention d’une parcelle. Il permettra également aux futurs acquéreurs, depuis l’étranger, de suivre les différentes étapes jusqu’à l’acquisition des parcelles, ainsi que d’avoir accès aux différentes offres commerciales de la SNI.

« Cet espace de 20 hectares, réservé pour eux, entre dans le cadre d’une phase pilote devant permettre aux actifs gabonais établis à l’étranger, d’accéder à la propriété foncière tout en résidant à l’extérieur », a souligné Hermann Kamonomono.

Laissez votre commentaire