mercredi,8 décembre 2021
AccueilA La UneProjet Kinguele-Aval: un accord Sinohydro-ONE pour favoriser l'emploi du local content

Projet Kinguele-Aval: un accord Sinohydro-ONE pour favoriser l’emploi du local content

Ecouter cet article

Dans le cadre du développement de son projet de centrale hydroélectrique Kinguélé Aval, l’entreprise publique d’ingénierie et de construction hydroélectrique chinoise, Sinohydro,  vient de s’allier à l’Office national de l’emploi (ONE). Avec pour objectif de favoriser l’emploi du local content dans la conception, la construction et l’exploitation de cette centrale hydroélectrique, ce partenariat devrait ainsi permettre d’optimiser et de structurer la mise en place d’un plan de recrutement. 

Située à 90 km de Libreville sur la rivière Mbei, la centrale hydroélectrique de Kinguélé Aval d’une puissance estimée à 34,1 MW pour une production brute annuelle nette de 203 GWh, devrait en grande partie être construite par de la main d’œuvre locale. C’est ce que laisse penser l’accord conclu ce 18 octobre entre la société adjudicataire Sinohydro et l’Office national de l’emploi (ONE). 

En effet, visant à optimiser et à structurer la mise en place d’un plan de recrutement dans le but de favoriser l’emploi du local content, et d’encourager la création de valeur partagée, cet accord devrait ainsi permettre aux populations des villages avoisinant la zone du projet, soit Andock-Foula, Alen-Komo, Atak, Madouacka, Makabane et Nzamaligue, de bénéficier en priorité des retombées dudit projet. Une initiative salutaire au regard du niveau actuel de chômage dans le pays.

Visant également l’emploi à compétences égales, des femmes et des personnes handicapées, cet accord devrait donc, quantitativement, permettre à 720 Gabonais de bénéficier d’un emploi. Toute chose qui devrait renforcer l’impact social et sociétal d’un projet qui, on le rappelle, contribuera au remplacement des capacités thermiques existantes et permettra d’économiser plus de 150 000 tonnes d’émissions de CO2 par an.

Piloté par  Gabon Power Company (GPC), société de portefeuille dédiée au financement de projets énergétiques créée par le Fonds Gabonais d’Investissements Stratégiques (FGIS) et Meridiam, société d’investissement indépendante spécialisée dans le développement de projets d’infrastructures publiques durables, à travers Asonha Énergie, ce projet devrait in fine concourir à l’amélioration des conditions de vie des populations.

Laissez votre commentaire

Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Pub_Moov Money BGFIBank
Enami Shop