Projet d’urbanisation « Grand Libreville » : Singapour en exemple

 

Actuellement en visite de travail à Singapour depuis quelques jours, le Vice-premier ministre gabonais en charge de l’urbanisme, de l’habitat social et du logement, Bruno Ben Moubamba, a entamé des rencontres avec plusieurs personnalités de cette cité-État d’Asie du Sud-Est. Au menu des discussions, réactivation du projet de « Grand Libreville ».

Porter à l’époque par l’Agence nationale de l’urbanisme, des travaux topographiques et du cadastre (Anuttc), et estimé à 514 milliards de Fcfa, le projet  « Grand Libreville »  prévoit la réalisation d’un port môle avec un plan conceptuel permettant le développement de commerces, zones de loisirs, restauration, marina, port pour petits bateaux de pêche et bateaux de plaisance et un service ferry. Par ailleurs, il permettra de développer un prototype conceptuel pour des habitations à loyer modéré, avec comme objectif la construction de 5000 habitations dans des quartiers au Nord et à l’Est de Libreville, desservis par des transports en commun et l’implantation de services publics.

Pour Bruno Ben Moubamba cette visite à Singapour permettra de prendre en exemple cette Cité-Etat, qui est un modèle avéré de développement dans le monde. « Lorsque l’on visite Singapour, chacun peut se rendre compte que le miracle singapourien en matière d’urbanisme n’a été possible que dans le strict respect de la loi. Il y a 40 ans seulement, à peine une génération, Singapour n’était que bidonvilles, pauvreté, chômage, au même niveau que nombre de pays africains d’aujourd’hui, dont le Gabon », a-t-il relevé.

Ainsi, le membre du gouvernement entend redonner un coup de fouet dans le développement du pays, s’appuyant sur les limites du schéma directeur d’aménagement urbain, partant de la Baie des Rois et incluant les communes d’Akanda et d’Owendo, et pourrait se projeter au-delà de Ntoum et peut-être même jusqu’à Kango. 

Laissez votre avis