Projet de loi de finances 2019: «les gens se baladent sans savoir à quelle sauce ils seront mangés»

Jean-Rémy Yama, président de Dynamique unitaire © D.R

Dynamique unitaire (DU) s’est réunie en assemblée générale ce mercredi 7 novembre 2018, sur la place du terrain de basket d’Awendje, dans le quatrième arrondissement de Libreville. Son président Jean-Rémy Yama y a souligné la nécessité d’informer les Gabonais sur le Projet de loi de finances 2019 qui selon lui, vise à précariser les travailleurs.

Le président de cette confédération syndicale, la plus représentative de l’administration gabonaise estime que les travailleurs doivent saisir précisément la portée du Projet de loi de finances 2019, qui tendrait à  « tuer » progressivement le peuple gabonais.

« Les gens se baladent, ils ne savent pas à quelle sauce ils seront mangés. Ali Bongo Ondimba et son gouvernement ont décidé dans le projet de loi de finances 2019 de déclarer la guerre aux travailleurs en particulier, et au peuple gabonais en général. Ils s’acharnent pour nous anéantir », a déclaré Jean-Rémy Yama.

Dynamique unitaire a notamment mis l’accent sur les impôts et taxes figurant dans le projet de loi de finances qui viendront réduire les salaires d’une partie des agents publics ainsi que le pouvoir d’achat de la  population. Par exemple, les salaires à partir de 1 000 000 Fcfa seront prélevés à hauteur de 10% et les ménages devront payer une taxe sur le ramassage des ordures ménagères (7% des factures d’électricité), ou encore sur les transactions électroniques (10%).

Face à ce projet de loi de finances 2019, Dynamique unitaire a d’ores et déjà annoncé qu’elle compte lancer des mouvements de protestation dans le pays. La première marche devrait être organisée dans les prochains jours.

Laissez votre commentaire