Projet AFIP : plus de 1000 jeunes Bénéficiaires

Dans l’optique d’améliorer durablement l’adaptation offre et emploi, le gouvernement par l’entremise le ministre du Travail et de l’Emploi, de la Formation Technique et professionnelle, et de l’Insertion des jeunes, Eloi Nzondo a présidé, ce mardi 8 août à l’immeuble Gabon Mining Logistics, la signature des contrats de subvention entre le Régisseur du projet Appui à la formation et à l’insertion professionnelle (AFIP) et les différents bénéficiaires opérateurs de formation professionnelle.

Ce projet d’Appui à la formation et à l’insertion professionnelle (AFIP), s’inscrit dans la nécessité d’adapter l’offre de formation proposée à la demande. Il se fera sur la base d’un système d’alternance. Cela permettra dès lors d’identifier les besoins du secteur productif par «bassin d’emplois» et ainsi de l’adapter aux offres de formation.

Les subventions allouées dans le cadre de ce projet ont été  essentiellement attribuées aux opérateurs de formation, notamment les centres et/ou établissements de formation professionnelle publics ou privés: Le lycées techniques et professionnels; les centres de formation intégrés aux entreprises; mais aussi les acteurs non étatiques dont la formation  et/ou l’insertion des jeunes constitue la principale activité.

«Cette vision, comme vous pouvez bien le constater, montre toute la nécessaire interaction et complémentarité entre ces deux lieux de formation que sont l’école et l’entreprise. En effet, il est nécessaire d’impliquer l’entreprise dans la vie et la gestion de l’école comme, il est aussi important d’impliquer l’école dans l’analyse des besoins des entreprises»; a souligné le ministre du Travail et de l’Emploi, de la Formation Technique et professionnelle, et de l’Insertion des jeunes, Eloi Nzondo.   

Il  a également relevé que ces «neuf propositions de projet de Formation et d’insertion professionnelle» dont la subvention aux opérateurs s’élève à 571 millions de Fcfa, devrait bénéficier à 1002 jeunes de Libreville et de l’intérieur du pays.

Les opérateurs retenus pour la mis en oeuvre de ce projet sont: l’ONG Acte; l’ONG Sifos; le Lycée technique Bernard Obiang Oyem; le Lycée technique Nyonda Makita de Mouila; le Lycée technique de Libreville; l’ONG Junior Achievement Gabon de Port-Gentil et le Centre des métiers de la pêche et de l’aquaculture.

Laissez votre avis