Programme Vison pour tous: bilan d’étape satisfaisant

Les consultations se tiennent au quotidien © GMT

Lancé le 05 avril dernier, par Gabon Special Economic Zone (GSEZ) et le ministère de la Santé, le programme «Vision pour tous» arrive à sa troisième semaine. Au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), l’engouement est au rendez-vous et le personnel soignant, et les patients se disent plutôt satisfaits de ce programme ophtalmologique itinérant, totalement financé par le groupe Olam Gabon.

Au Centre hospitalier universitaire d’Owendo (CHUO), un des sites retenus par GSEZ et le ministère de la Santé pour la mise en oeuvre du Programme Vison pour tous, ce sont près de 5000 personnes qui ont bénéficiés de consultation et d’opération de maladies des yeux. Ce samedi matin, Gabon Media Time a pu le constater auprès du service d’accueil et de consultation.

Trois semaines après le lancement de ce programme social, le personnel du CHUO se dit satisfait par l’engouement et l’intérêt qu’ont les patients à se faire consulter et dépister des maladies des yeux. «Nous avons une idée du niveau de satisfaction des patients, par rapport à l’accueil et au retour de certains parmi eux. Pour ce qui est du nombre de personnes reçues par jour, il faudra faire la somme de celle qui passent par ici et celles qui vont directement en salle de consultation parce qu’elles sont recommandées. A notre niveau, c’est environ 200 personnes par jour», a confié Claude Moudouli, surveillante générale adjointe du CHUO, responsable de l’accueil.

Pour Glen Joseph Boungou, représentant de Gabon Special Economic Zone sur le site du CHUO, «tout se passe bien depuis le début de la campagne. Nous recevons près de 300 à 400 personnes selon les jours», précise-t-il tout en invitant ceux qui restent sceptiques quant à l’effectivité de ce programme ophtalmologique. «Venez les médecins indiens sont là pour vous. Ils sont là pour vous aidez et vous avertir de vos problèmes des yeux. Je vous invites tous à venir vous faire consulter», a-t-il lancé.

Par ailleurs, le personnel note quelques bémols, liées notamment aux plaintes des usagers concernant le centre d’appel téléphonique, qui est souvent saturé et qui engendre des coûts importants. Ils rapportent aussi certaines plaintes quant à l’étroitesse de la salle d’attente qui a du mal à contenir 300 à 400 personnes, surtout «quand elles veulent toutes passer au même moment en consultation», confient-ils.

Pour rappel, le programme Vision pour tous est gratuit et s’adresse à toute la  population gabonaise. Les intervenants sont aussi bien des spécialistes gabonais en ophtalmologie, que des indiens qui travaillent au quotidien avec pour objectif de réduire de manière significative la progression de ces pathologies oculaires au niveau des populations gabonaises.

Laissez votre commentaire

Laisser un commentaire