vendredi,23 avril 2021
AccueilA La UneProgramme CAFI: le CNC organise deux ateliers de communication à Oyem

Programme CAFI: le CNC organise deux ateliers de communication à Oyem

C’est pour mieux outiller les acteurs du  programme de l’initiative pour les Forêts d’Afrique Centrale (Cafi) que le Conseil National Climat organise  à partir du 23 décembre 2020 à Oyem, deux ateliers sur la communication dudit programme. Objectif, présenter aux acteurs de ce programme leurs différentes composantes et les leviers pour les vulgariser de façon efficiente. 

Le programme Initiative pour les Forêts d’Afrique Centrale dit CAFI a pour objectif général « d’améliorer l’affectation du territoire et le suivi du changement d’utilisation des terres et forêts (UTCF) au Gabon, afin de réduire et minimiser la déforestation et la dégradation forestière, tout en optimisant les co-bénéfices de développement », a-t-on pu lire dans un communiqué parvenu à la rédaction de Gabon Media Time. 

C’est dans cette optique que le Conseil National Climat (CNC) a décidé d’organiser dans la province septentrionale des ateliers de communication dont l’objet est de « présenter le programme CAFI et ses deux composantes, notamment le Plan National d’Affectation des Terres (PNAT) et le Système National d’Observation des Ressources Naturelles et des Forêts (SNORNF) ainsi que leurs processus de mise en œuvre », précise le communiqué. 

Ces ateliers de communication, qui s’inscrivent dans la vision de la « Commission Nationale d’Affectation des Terres (CNAT), permettront, en amont de sensibiliser les acteurs clés sur le PNAT et le SNORNF, notamment l’administration publique, le secteur privé, les organisations de la société civile ainsi que les communautés locales et autochtones, y compris les personnes vulnérables, avant de  recueillir en aval les avis et préoccupations des populations locales sur l’affectation des terres ». 

Une volonté de communication qui répond aux exigences du programme CAFI ayant, lui, vocation à mettre en place un processus transparent, inclusif et participatif, prenant en compte toutes les parties prenantes concernées par l’affectation des terres. Au terme de ces ateliers de la ville d’Oyem, le CNC compte poursuivre dans cette lancée sur tout l’ensemble du territoire.

Laissez votre commentaire

Pharel Boukikahttp://gabonmediatime.com/
Titulaire d'une Licence en Communication, d'une Licence en Economie et Gestion et d'un Master en droit Privé, mon appétence pour le journalisme est mise en exergue au quotidien à travers mes analyses sur Gabon Media Time dont je suis le Rédacteur en Chef.
Bestheinfusion