Programme 3800 logements: la SNI et le CSG en partenariat pour achever les travaux de Likouala

Le directeur général de la SNI, Hermann Kamonomono et le responsable du CSG Pierre André Rufin Ayo © GMT

Dans l’optique de relancer le chantier des 3800 logements à l’arrêt depuis 2014, et plus particulièrement ceux portant sur le lotissement sis à Likouala, la direction générale de la Société nationale immobilière (SNI) et l’établissement financier Crédit solidaire du Gabon (CSG) ont procédé à la signature d’une convention de partenariat ce jeudi 19 juillet 2018. Un accord qui porte sur le financement et l’achèvement des travaux de ce projet.



C’est sous la houlette du directeur général de la Société nationale immobilière (SNI), Hermann Kamonomono, qui était accompagné de celui du Crédit solidaire du Gabon (CSG), Pierre André Rufin Ayo, que s’est tout d’abord déroulée la visite du chantier de ce lotissement. Il était question pour les deux hommes de se rendre compte de l’état d’avancement des travaux et se rassurer auprès de l’entreprise adjudicataire du délai de livraison de ce chantier.

Dans un second temps, les deux responsables ont procédé à la signature d’une convention de partenariat qui devrait permettre d’emmener les travaux à leur terme. D’un montant de 1,7 milliard de Fcfa, l’apport de CSG servira à financer les travaux de reprise et d’achèvement de quatre immeubles de 56 appartements et d’un duplex.

Prévus pour s’étendre sur 10 mois, les travaux tirent peu à peu vers l’achèvement avec encore quelques finitions à réaliser. Le lotissement comprend 24 appartements de 3 chambres et 32 appartements de deux chambres, a expliqué le responsable de l’entreprise MCLE en charge des travaux.

Lors de son intervention, le directeur général de la SNI n’a pas manqué d’exprimer sa satisfaction quant à la signature de cette convention qui acte officiellement la reprise des chantiers de 3800 logements. «Cette cérémonie marque la matérialisation de la structuration du premier lot, qui est le lot Akébé-Likouala, faisant partie du programme des 3800 logements à l’arrêt depuis 4 ans. Nous avons entrepris donc avec CSG des discussions afin d’aboutir à un accompagnement pour le financement de la reprise des travaux. Aujourd’hui nous sommes arrivés à concrétiser cette collaboration entre nos deux structures et nous ne pouvons que nous en féliciter», a-t-il souligné.

Par ailleurs, il  a rassuré l’opinion sur la volonté de sa structure à relancer dans les mois à venir l’ensemble des travaux qui concernent ce projet. «Nous avons un autre lot situé dans la zone d’Angondjé, pour lequel nous sommes en pourparlers avec des institutions financières et des constructeurs qui pourront éventuellement reprendre le chantier qui est à l’arrêt. Nous avons le projet Mangouba qui lui aussi, est à l’arrêt et pour lequel nous sommes en structuration de financement pour pouvoir le relancer», a conclu Hermann Kamonomono.

Laissez votre commentaire