Produire des briques à partir d’urine désormais possible

© D.R

Le monde bouge et l’Afrique avec! Dans un continent en pleine mutation où les défis liés au développement durable sont de plus en plus urgents, de jeunes Africains se mobilisent. Ainsi, deux étudiants et un professeur de génie civil de l’université de Cap-Town en Afrique du Sud, ont mis au point une conception de briques biologiques qui respectent l’environnement.

Grâce à un processus appelé précipitation microbienne du carbonate, deux étudiants et un professeur de génie civil de l’université de Cap-Town en Afrique du Sud, ont mis au point une conception de briques biologiques qui respectent l’environnement. Ainsi, grâce au dit procédé, fabriquer des briques-bio à partir d’urine humaine est désormais possible.

En effet, par le biais de ce  procédé, les briques sont cuites à des températures ambiantes dans des moules, tout en tuant pathogènes et bactéries nocives présents dans l’urine, ce qui au bout de 48 heures élimine toutes les odeurs désagréables. Réduisant le carbone dans la production de matériaux de construction, cette méthode pourrait en plus permettre de fabriquer des engrais.

Si le procédé nécessite environ 25 à 30 litres d’urine pour la production d’une brique, et qu’il n’est encore qu’au stade expérimental, il est d’autant plus prometteur que la ressource est infinie. Ces briques biologiques pourraient donc à l’image du conteneur Skywater, profondément bouleverser la société africaine.

Laissez votre commentaire