mardi,22 septembre 2020
Accueil A La Une Proclamation du bac: «seuls les admis et admissibles recevront les messages»

Proclamation du bac: «seuls les admis et admissibles recevront les messages»

C’est par le biais d’un communiqué de presse parvenu à la rédaction de Gabon Media Time que le secrétaire général du ministère de l’Education nationale a tenu à apporter des précisions sur le mode de proclamation via SMS. En effet, Théodore Koumba a annoncé que seuls les admis et admissibles recevront les messages attestant leurs admissions, contrairement aux ajournés qui ne recevront aucune notification.

 Le gouvernement gabonais par l’entremise de son ministre de l’Education nationale Pr. Patrick Mouguiama-Daouda a récemment décidé de revoir son mode de proclamation des résultats du baccalauréat pour cette session d’août 2020. A ce propos, le membre du gouvernement a annoncé que les candidats seront notifiés par messagerie classique sur leurs résultats pour ce qui concerne le premier tour.

Moins d’une semaine après, le secrétaire général dudit ministère a tenu à faire la lumière sur la catégorie de candidats habilités à recevoir les notifications numériques. « Seuls les admis et admissibles recevront les messages attestant leurs admissions », a indiqué Théodore Koumba via un communiqué de presse daté du mardi 25 août dernier. 

Par ailleurs, la première autorité administrative du secteur de  l’éducation au Gabon a précisé que « les ajournés ne recevront aucune notification », a-t-il conclu. Une information qui n’a pas tardé à faire réagir certains partenaires sociaux. C’est le cas d’un psychologue qui a mis en exergue le risque lié à une telle procédure. 

« La communication ministérielle dit que les recalés ne recevront pas de message. N’est ce pas une forme de discrimination et forme de torture quand on sait que c’est un examen important. N’est ce pas manqué de considération envers des compatriotes qui bien que recalés ne sont pas nuls pour autant et peuvent s’admettre à une autre session », a conclu cet enseignant qui a requis l’anonymat. Des inquiétudes non prises en compte par les autorités de tutelle. 

Une position proche de celle de Geoffroy Foumboula  Libeka, Ambassadeur leadership et engagement jeunesse du Gabon, président de l’ONG Educaf qui également peine à saisir la logique derrière cette décision du ministère de l’Education nationale. « La publication des résultats d’un examen doit être publique. De ce fait,le ministère gagnerait à publier sur son site internet les résultats du BAC afin de les rendre consultables de façon permanente. Comment comprendre qu’on ait procédé à l’affichage des noms des candidats et pas à celui des admis et admissibles?, s’est-il interrogé. 

Laissez votre commentaire

Global Media Time Gifpx
Street 103 Gabon Gmt