Procès Mamba: la situation se complique pour Blaise Wada !

Audition des témoins dans le cadre du procès Blaise Wada © Capture GMT

La quatrième audience du procès opposant le Ministère public-Etat gabonais contre Blaise Wada, ancien coordonnateur de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux s’est tenue ce jeudi 5 avril 2018, au palais de Justice de Libreville. Poursuivi pour détournement de fonds publics, la dernière audition des témoins resserre l’étau sur l’accusé.

L’affaire Ministère Public-Etat gabonais contre Blaise Wada a, au cours de la dernière audience avancé considérablement. A la suite de la communication des pièces entre les parties et la poursuite des auditions, en vue d’éclairer la Cour criminelle spéciale devant laquelle se tient ce premier procès de l’opération mains propres dénommée “Mamba”, la situation semble se compliquer pour l’ancien coordinateur de l’Unité de coordination de l’étude et des travaux.

Au cours de la dernière audience de ce procès à rebondissements, Thieno Demba, qui a été à nouveau appelé à la barre, a confié à la Cour avoir prêté à Blaise Wada non pas 140 millions mais 260 millions de Fcfa, ainsi que de nombreux cadeaux. «J’ai effectivement donné de l’argent à M. Wada pour le remercier de m’avoir donné des marchés qui m’ont rapporté beaucoup d’argent. Je lui ai aussi fourni des matériaux de construction pour ses maisons. De même que je lui ai acheté un groupe électrogène à Tractafric», a-t-il confié.

Sauf que pour cet homme d’affaires, sa grande générosité n’a rien à voir avec le paiement d’éventuelles «rétro-commissions». «J’avais déjà obtenu les marchés et il n’y a jamais eu d’accord entre nous stipulant que Monsieur Wada me donne des marchés et moi je lui donne quelque chose en contrepartie. Je pars du principe que lorsque quelqu’un vous a donné beaucoup de marchés, vous ne pouvez pas lui refuser un petit service, vous devez penser à lui», précise-t-il avant  d’ajouter «Monsieur Wada ne m’a jamais demandé de lui faire des cadeaux. Je l’ai fait de bonne fois.»

Interrogé à son tour ces prêts d’argent et autres cadeaux remis par Thieno Demba, l’accusé a confirmé qu’il n’a jamais conditionné l’octroi de marchés publics en contrepartie. «Mon amitié avec Demba est allée au delà du cadre de travail. Il m’a donné de l’argent c’est vrai, mais ce n’était pas des rétro-commissions», s’est-il défendu.

Thieno Demba qui est considéré par la Cour comme le maillon important du procès a été sommé de se présenter à toutes les audiences jusqu’au délibéré. Le directeur général de Baticom Holding Gabon aurait obtenu de Blaise Wada à qui il aurait donné au total 260 millions de Fcfa, deux marchés publics de gré à gré : la livraison de matériaux de constructions pour divers chantiers pour un montant de 2 milliards de Fcfa et la construction de 25 logements à Bikélé pour un montant total de 490 millions. A suivre…

Laissez votre commentaire