samedi,22 janvier 2022
AccueilA La UnePrison centrale: Antonella Ndembet annonce l’inauguration d’un nouveau quartier pour femmes

Prison centrale: Antonella Ndembet annonce l’inauguration d’un nouveau quartier pour femmes

Ecouter cet article

Une semaine après la levée de boucliers des femmes détenues à la Prison Centrale de Libreville, Erlyne Antonella Ndembet Damas a échangé avec le Commandant en Chef de la Sécurité Pénitentiaire, le Général de Division, Jean Germain Effayong-Onong et l’ensemble de ses collaborateurs. Faisant le tour des questions relatives aux conditions de détention, le membre du gouvernement a annoncé la construction d’un nouveau quartier pour femmes dans les semaines à venir.

Le mouvement d’humeur observé par les pensionnaires de la Maison d’arrêt des femmes (MAF) n’aura pas été fortuit. Pour preuve, le gouvernement en l’occurrence le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Chargé des Droits de l’Homme, Erlyne Antonela Ndembet Damas n’a pas tardé à s’enquérir de la situation afin d’en dégager les issues de sortie de crise. Pour ce faire, le membre du gouvernement s’est entretenu le jeudi 2 décembre dernier avec le Commandant en Chef de la Sécurité Pénitentiaire, le Général de Division, Jean Germain Effayong-Onong.

En présence de l’ensemble des responsables de l’univers carcéral, Erlyne Antonella Ndembet Damas a voulu comprendre le fonctionnement de la maison d’arrêt dédiée aux femmes. Une démarche intuitive car le but étant de trouver des solutions à ces problèmes dans un délai plus que raisonnable pour éviter d’éventuelles tensions. C’est ainsi que plusieurs propositions ont été faites par l’administration carcérale qui a soulevé les conditions de détention et l’espace dédié aux femmes devenu très étroit.

En réaction, le ministre de la Justice, Garde des Sceaux, Chargé des Droits de l’Homme a annoncé que des mesures ont été prises en vue d’augmenter la capacité d’accueil au sein des quartiers pour femmes. Le gouvernement envisage « la construction au niveau de la prison centrale de Libreville d’un nouveau quartier censé être livré dans les semaines à venir ». Lequel serait équipé « d’une cuisine, d’un réfectoire et où toutes les commodités sont réunies pour que les Droits de l’Homme soient davantage respectés », a déclaré Erlyne Antonella Ndembet Damas.

Laissez votre commentaire

Lyonnel Mbeng Essonehttps://www.gabonmediatime.com
Journaliste Reporter (Société - Justice - Faits divers )
Enami Shop