Prise de pouvoir de Jean Ping en janvier 2018 : le Porte-parole de la Présidence répond

Ike Ngounio, lors de sa conférence de presse du 20 décembre 2017 © DCP

Dans le cadre de sa dernière conférence de presse annuelle, Ike Ngouoni Aila Oyouomi, Porte-parole de la Présidence de la République, a fait le tour de l’actualité nationale et internationale, ce mercredi 20 décembre. Il n’a en effet pas manqué de revenir sur les récents propos de Jean Ping quant à sa prise de pouvoir en janvier prochain.

Samedi 9 décembre 2017, Jean Ping déclarait solennellement dans le cadre d’une causerie organisée au QG de Jean Eyeghe Ndong à Nkembo, dans le 2ème arrondissement de Libreville, qu’ayant épuisé tous les recours pacifiques et diplomatiques, il n’hésitera pas dès «janvier à aller s’installer à la présidence, afin de reprendre le fauteuil qui est le sien.» Le porte-parole de la présidence réagissant à une sollicitation d’un journaliste sur la question n’a pas boté en touche.

Si dans son propos Ike Ngounio Aila Oyouomi, précise avec beaucoup de flegme le rôle régional et international du seul président Gabonais, élu, reconnu par la communauté internationale, il invite toutefois Jean Ping à «tourner le chapitre de la présidentielle clos en août 2016 et à avancer».

Sur le sujet, il a conclu son propos en affirmant : «On ne peut indéfiniment jouer les prolongations, au risque de se retrouver tout seul sur le terrain». Il a d’ailleurs laissé entendre qu’il n’y a rien d’exceptionnelle à ce qu’un citoyen (donc Jean Ping, NDLR) se présente à la présidence qui appartient au peuple gabonais.

Laissez votre commentaire