lundi,18 janvier 2021
Accueil A La Une Prime à la performance: Edith Mounombi annonce le début de la notation...

Prime à la performance: Edith Mounombi annonce le début de la notation préalable des agents du ministère de l’Economie

Annoncé en novembre dernier au plus fort de la contestation des agents des régies financières, le projet  de décret « fixant les modalités  d’évaluation et d’attribution de  l’intéressement spécifique servi aux agents  des administrations des Douanes, des  Impôts, du Trésor et des Hydrocarbures », vient de faire un premier pas vers son opérationnalisation. Comme on a pu le noter à travers une note signée du secrétaire général du ministère de l’Economie et de la Relance Edith Ekiri Mounombi et datée du 11 janvier dernier, les agents dudit département seront désormais notés, selon des critères préalablement définis.

Dans les tuyaux depuis de longs mois, le projet  de décret « fixant les modalités  d’évaluation et d’attribution de  l’intéressement spécifique servie aux agents  des administrations des Douanes, des  Impôts, du Trésor et des Hydrocarbures » et celui portant modification de la « Prime à  la Performance Budgétaire », viennent de faire un premier pas en direction de leur opérationnalisation. C’est la conclusion que l’on pourrait tirer de la note interne, envoyée par le SG de l’Economie Edith Ekiri Mounombi au directeur central des ressources humaines.

En effet, datée de ce lundi 11 janvier, cette circulaire relative à la « notation des agents dudit ministère dès le mois de janvier 2021 » et dont Gabon Media Time a obtenu copie, stipule que « conformément aux nouvelles dispositions légales en matière de paiement de la Prime à la Performance Budgétaire, tous les agents seront évalués et notés prioritairement sur le critère de la présence au poste ». Autant dire que l’exécutif entend désormais filtrer les intéressements des agents des régies financières. 

Visant essentiellement les  agents des secteurs des Douanes, des Impôts, du Trésor et des Hydrocarbures, ces réajustements dont le double objectif est à la fois de limiter les mouvements d’humeur observés ça et là et de valoriser les plus méritants, devront à terme rendre l’administration publique plus efficace avant pourquoi pas de progresser vers plus d’efficience. Reste désormais à savoir, si le gouvernement sera en mesure d’aller au bout de cette ambition. 

Laissez votre commentaire

Ladji Nze Diakitéhttps://www.gabonmediatime.com
Titulaire d'un Master en Audit, Contrôle de Gestion et aide à la Décision, passionné de journalisme, j'analyse au quotidien l'actulaité économique du Gabon et du continent Africain ainsi que l'actualité sportive.
Bestheinfusion