Prétendu soutien de l’ONU au Dialogue : J.G Ntoutoume Ayi démontre la supercherie

Dans le communiqué final du Conseil des ministres de ce vendredi 10 mars 2017, le gouvernement affirme que M. Antonio Guterres, Secrétaire général de l’Organisation des Nations unies (ONU) aurait pris position sur le cas du Gabon en affirmant que «l’élection présidentielle du 27 Août 2016 est désormais derrière nous.» encourageant  de ce fait «le Dialogue Politique initié par Son Excellence Ali Bongo Ondimba, Président de la République, Chef de l’État, tout en invitant l’ensemble des forces vives à y prendre part.»

Jean Gaspard Ntoutoume Ayi, membre de l’Union nationale et porte-parole de Jean Ping démantèle ce qu’on pourrait appeler “un mensonge au sommet de l’État”. Interpellé par cette surprenante déclaration prêtée au secrétaire Général de l’ONU, l’énarque a eu l’ingénieuse idée de nous faire une démonstration.

Ainsi, il a donc entammé des recherches :  « j’ai entrepris de visiter le site internet de l’ONU afin de savoir ce qu’il en est https://www.un.org/press/fr/content/secretary-generala t-il confié avant de préciser « j’ai d’abord consulté la rubrique consacrée aux Déclarations, remarques et messages du Secrétaire Général de l’ONU https://www.un.org/press/fr/content/statements-and-messages puis j’ai consulté la rubrique consacrée aux Communiqués de presse du Secrétaire Général de l’ONU https://www.un.org/press/fr/content/secretary-general/press-release. » précise-t-il.

En quête de vérité,il va plus loin, jusqu’à consulter la rubrique consacrée aux conférences de presse du Secrétaire Général de l’ONU voir https://www.un.org/press/fr/content/secretary-general/press-conference et ressort bredouille « je n’ai trouvé dans toutes ces recherches aucune déclaration du Secrétaire Général de l’ONU, ni même du Secrétariat Général des Nations-Unies.»

Toutefois, Jean Gaspard Ntoutoume Ayi a précisé que le ministre des affaires étrangères, « Pacôme Moubelet Boubeya a bien rencontré le Secrétaire Général des Nations-Unies le 03 mars 2017 au siège de l’Institution à New-York. Mais il semble que le Secrétaire Général des Nations-Unies ait choisi de ne rien rendre public de cette rencontre. Ni sa tenue (il n’existe ainsi aucune image de la rencontre sur le site de l’ONU) et encore moins son contenu n’ont été rendus publics par les services du Secrétaire Général.»

Mais malgré tout, deux questions demeurent :  qui ment aux Gabonais et pourquoi?

Laissez votre avis