vendredi,27 mai 2022
AccueilDerniers articlesPrésidentielle 2023: Mike Jocktane communie avec les populations de Mandji et Mimongo

Présidentielle 2023: Mike Jocktane communie avec les populations de Mandji et Mimongo

Ecouter cet article

Engagé depuis le 24 mars dernier, le périple du président du Gabon Nouveau (GN), Mike Jocktane, candidat déclaré à la présidentielle de 2023, dans la Ngounié se poursuit sereinement. En effet, après Fougamou, Mouila, Lebamba et Ndendé, ce dernier s’est rendu dernièrement à Mandji Ndolou et à Mimongo où il a tenu à échanger avec les populations de ces deux localités afin de présenter sa vision pour un Gabon prospère. 

Au cours de ces rencontres avec les populations de Mandji Ndolou et Mimongo leader politique a tenu à apporter un message d’espoir à ses hôtes. Ainsi, dans la première ville citée, Mike Jocktane a rappelé le rôle stratégique de Mandji qui est la troisième ville économique du Gabon, exhortant ainsi, les populations à se battre pour l’amélioration de leurs conditions de vie. 

Selon le président du parti Gabon nouveau, il est inacceptable « que le pétrole soit exploité dans cette partie du Gabon en abondance sans que les populations puissent en bénéficier ». Face à cette situation, il s’est engagé à se battre pour les populations de Mandji et pour le développement de cette ville, si ces dernières l’élisent à la présidentielle de 2023. 

Le lendemain, le candidat à l’élection présidentielle s’est rendu à Mimongo, où il s’est entretenu avec les leaders religieux. Il était question pour lui de soumettre à ces acteurs ecclésiastiques ses neufs engagements sur la pratique religieuse au Gabon. Dans la foulée, il a animé une série de causeries avec les habitants de la ville et des villages environnants notamment à Yenou et Ekembele. 

Au centre de ces échanges, les différentes problématiques auxquelles est confrontée la ville de Mimongo. Le président de GN a tout d’abord souligné le problème lié au manque d’infrastructures sanitaires, tout en rappelant le décès au mois de février dernier d’une enseignante de philosophie affectée dans le chef-lieu du département de l’Ogoulou. De plus, il a relevé le problème du réseau routier qui constitue une contrainte pour les évacuations sanitaires. Une situation vraiment déplorable pour le numéro un de GN, quand on constate que l’axe Mimongo-Iboundji long de 74 kilomètres est devenu un véritable calvaire pour les populations de cette partie du pays. 

Henriette Lembet
Henriette Lembethttp://gabonmediatime.com/
Journaliste Le temps est une donnée fatale à laquelle rien ne résiste...
Global Media Time Gif
Enami Shop
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
()
x